AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Fiche de présentation de Nelkhael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nelkhael
Administrateur
avatar
Messages : 29
Réputation : 716
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 24
Localisation : New York City, Washington DC, Los Angeles, Chicago.

Index
Classification Transhumaine: Mutant de niveau 3
Organisation: Indépendant
Affiliation: Indépendant

MessageSujet: Fiche de présentation de Nelkhael   Jeu 28 Avr - 13:14





Identité de naissance (intraçable) – Melinda Northwood, née le 2 octobre 1991

Identités fictives – Savannah Watson, née le 3 novembre 1992
Yohanna Bradbury, née le 5 mars 1990
Kristin Granger, née le 19 juin 1988
Joan Wiggins, née le 28 janvier 1989

Surnom/Alias – Nelkhael

Âge d'apparence – 25 ans

Nature – Mutante

Sexualité – Bisexuelle

Nationalité – Américaine

Domicile – Aucun, loge dans différents hôtels et motels au cours de l'année.

Villes d'influence – New York City, Washington DC, Los Angeles, Chicago.

Organisation – Freelance, vend ses services aux plus offrants.

Profession – Hackeuse, spécialiste en cyber-criminalité et cyber-sécurité, professeure de langues en ligne et écrivain à ses heures perdues.


Capacités


Spécialités/Compétences – Piratage informatique. Maître du déguisement. Encyclopédie vivante. Peut ré-écrire n'importe quel document qu'elle aurait lu, de mémoire.
Afin de garder ses connaissances à jour, elle se rend dans les plus grandes universités des États-Unis (Princeton, Harvard, Yale, Columbia, Stanford, ChicagoUni, MIT, CalTech) tous les ans, y passant une bonne semaine chacune, afin de lire et de mémoriser tous leurs derniers ouvrages en date.

Pouvoirs/Dons – Mémoire visuelle absolue.

Aptitudes – Langues parlées couramment : anglais, français, espagnol, mandarin et cantonnais, arabe.
Langues en cours d'apprentissage : japonais, allemand, estonien.
Activités sportives :  maîtrise de l'aïkido, yoga.
Autre : tendances kleptomanes.


Physique et Caractère

Physique
Nel est le genre de jeune fille dont le physique peut paraître très banal au premier coup d'œil, bien qu'elle possède un charme indiscutable dont elle se sert très souvent.

De taille moyenne (environ 1m65 d'après les derniers relevés de son carnet de santé), Melinda a une peau claire qui ne semble jamais bronzer malgré tous ses efforts. Ses cheveux noirs sont coupés courts, lui permettant de pouvoir enfiler des perruques facilement et presque sans ajustement.
Ses petits yeux en amande pétillent de malice et sont bleu ciel, lui permettant de mettre des lentilles de toutes couleurs.

Nel a un physique globalement fin et élancé. Ses longues jambes sont finement musclées, entrainées pour la course, au cas où elle aurait besoin de s'enfuir (généralement de la police). Malgré son incapacité à combattre efficacement au corps à corps, elle a apprit à maîtriser les techniques de base de l'aïkido, lui permettant d'utiliser la force de ses adversaires contre eux, notamment afin de se sortir de situations difficiles. Elle est également très souple, ayant pris des cours de yoga depuis son adolescence. Elle est capable de se contorsionner pour se sortir d'entraves entourant ses bras, ou encore de déboiter ses pouces sans douleurs pour se libérer de menottes. Ses poignets très fins peuvent aisément se briser, mais lui permettent également de sortir de menottes très facilement.
Ses petites mains, seule partie de son corps qu'elle ne peut déguiser, sont toujours vernies, d'une couleur différente chaque jour et ce, quelle que soit son identité fictive revêtue.

Elle ne cesse de se déguiser, ayant réussit à perfectionner l'art du maquillage presqu'aussi bien que les professionnels du cinéma, et ayant déterminé une apparence particulière pour chacune de ses identités fictives « fixes ».
Bien entendu, une reconnaissance faciale par caméra numérique ne se laisserait pas tromper par ce genre d'artifices, mais cela suffit à la faire passer pour un fantôme auprès du commun des mortels.

Ce changement drastique d'apparence lui permet de n'être jamais reconnue lors de ses missions nécessitant une infiltration, et de n'avoir aucune photo d'elle récente qui montre son vrai visage.
Les seules moments où elle est « au naturel », sans maquillage, lentilles de couleur ou perruque, c'est lorsqu'elle se trouve « chez elle » (soit dans les chambres d'hôtel qu'elle loue pour quelques mois avant de changer de planque), derrière son ordinateur, toutes lumières éteintes, un verre de soda et un bol de chips à portée de main … Ou bien au saut du lit. Lorsqu'elle n'est pas déguisée, soit quand elle n'a pas à sortir de chez elle, Nel est généralement vêtu simplement. Très simplement. Autrement dit : boxer ou culotte de couleur unie, débardeur uniforme, et parfois une paire de chaussettes noires aux pieds.


Caractère
Melinda, Yohanna, Kristin, Joan, Savannah … Derrière toutes ces identités, elle fait partie de ces individus à la personnalité complexe. Si son prénom de naissance est « Melinda », elle ne se reconnaît en vérité que sous son pseudonyme informatique : Nelkhael.

Nel', comme elle aime à s'appeler elle-même de temps à autres, est une jeune fille à la mémoire infinie et infaillible. Il en est ainsi depuis sa plus tendre enfance ; sa capacité inexpliquée à retenir absolument tout ce sur quoi ses yeux se posent a fait d'elle un véritable génie dans de nombreux domaines. Après avoir lu l'ensemble des livres scolaires disponibles à la bibliothèque municipale à l'âge de sept ans, Nel s'est très vite lassée du système éducatif américain et a préféré se tourner vers ce que celui-ci ne pouvait pas lui apprendre : l'informatique.
À vingt-six ans, elle est ainsi une des meilleures pirates informatiques du monde, sinon la seule à être capable de s'adapter à tous les domaines.

Ayant quitté le domicile familial à ses 14 ans, Nel sait s'occuper d'elle-même et a appris à se gérer psychologiquement, qu'il s'agisse de ses peurs, de ses peines ou même de ses élans de solitude. Cependant, ayant quitté l'école en 8ème année (équivalent de la quatrième au collège), elle n'a pas eu l'occasion de se confronter aux drames classiques adolescents, et a du mal à réagir face à la détresse de quelqu'un d'autre. Elle est passée directement de pré-ado à jeune adulte, ayant dû se débrouiller pour trouver un toit et de quoi se nourrir.
Si ses talents innés d'actrice lui permettent de jouer la comédie pour n'importe quelle situation, elle rencontre de grosses difficultés à être sincère envers quelqu'un, et ne sait généralement pas comment réagir. Ce blocage n'est pas lié à une peur ; lorsqu'elle est en confiance, elle peut se confier aisément, mais reste perdue face aux réactions émotionnelles basiques de détresse.

Nelkhaek se cache sous ses multiples identités. Toutes ses identités fictives « fixes », soit celles dont elle se sert le plus régulièrement, comportent une part de vérité sur son propre passé. Si elle se dévoile à quelqu'un et que cette personne se révèle être un ennemi ou bien la trahit, elle est ainsi capable de bluffer et de prétendre aisément que ses paroles n'étaient que des mensonges, qu'une part de son personnage, qu'elle jouait la comédie et n'était pas sincère.
Avec le temps, elle est parvenue à se créer tellement d'identités fictives réalistes et complètes (avec une date de naissance, un domicile, des comptes en banques, des papiers « en règle » et même des fiches de paie plus vraies que nature), que personne n'est aujourd'hui en mesure de savoir laquelle de ces identités est la vraie, et donc de vérifier si les faits dérobés sont véridiques ou non.

Bien qu'isolée par ses multiples fausses identités et son absence de logement fixe, elle reste très fidèle et attachée à sa famille, à qui elle rend régulièrement visite.
Issue d'une famille nombreuse, elle a très vite compris les mécanismes sociaux lui permettant tantôt de s'effacer des relations familiales, tantôt de se mettre en avant vis-à-vis de ses frères et sœurs. Ses parents étant très croyants, elle s'en est trouvée très influencée dans sa vie adulte. « Nelkhael », le pseudonyme qu'elle utilise depuis ses douze ans pour infiltrer les systèmes informatiques et laisser sa trace sur le Net, est en réalité le nom de l'ange de l'Omniscience. Suffisamment proche de son nom d'origine, il est la seule identité à laquelle elle se raccroche, les autres étant soit entièrement mensongères, soit effacées de tout système informatique.

Nel est une âme indépendante et libre. Elle aime se considérer comme un fantôme, sans attache physique ni visage fixe, pouvant tirer les ficelles depuis un simple poste informatique sans jamais être repérée. Cette habitude qu'elle possède de s'infiltrer illégalement dans des systèmes ne lui appartenant pas l'a peu à peu amenée à développer une tendance à la kleptomanie. Elle ne peut généralement s'empêcher de dérober un ou deux objets lorsqu'elle est en mission d'infiltration, qu'il s'agisse d'un gadget technologique ou simplement d'un tube de rouge à lèvres d'une couleur qui lui plaisait.

Incollable sur toute la culture populaire, elle serait capable de réciter les scripts entiers de films, de séries télévisées ou de livres sans manquer une seule virgule. Lorsqu'elle « travaille », comme elle aime à l'appeler, ses bandes son habituelles sont les classiques du Rock des années 1980 à 2000, qu'elle écoute en boucle sans jamais s'en lasser.
Toujours très joueuse, elle ne cesse de dédramatiser les situations problématiques dans lesquelles elle se trouve avec un humour pouvant aller de très fin à extrêmement grossier, en passant par un léger sarcasme et un cynisme presque digne de celui de Tony Stark.
Mais si ces blagues et son ton joueur peuvent simplement indiquer sa bonne humeur et le plaisir qu'elle prend à relever un challenge, il arrive également qu'ils cachent à quel point ce qui se passe dans le monde l'atteint et la bouleverse.

Elle est pourtant parvenue à s'adapter sans trop de mal, en apprenant assez sur les nouveaux dangers d'origine extra-terrestre pour savoir quand se tenir à l'écart des conflits.

Consciente de ses capacités hors du commun et de la réputation que « Nelkhael » possède sur le Net, elle n'hésite pas à choisir elle-même ses clients, étant peu intéressée par l'argent tant qu'elle a de quoi se loger et se nourrir. Elle peut accéder à tout un tas de documents secrets sans même avoir besoin de les voler ; elle pourrait les ré-écrire de mémoire après les avoir lus. Elle peut également récupérer des informations secrètes sur des serveurs d'entreprises en trois clics, et les revendre à des entreprises concurrentes.

Elle peut ainsi travailler pour qui elle veut, et fixer les termes des contrats comme elle le souhaite. Si un client lui propose une somme suffisamment élevée, mais que ses intentions paraissent mauvaises ou louches à Nel, celle-ci refusera le contrat.

Ses notions du bien et du mal sont floues pour qui ne la connaît pas.
Elle n'a en effet aucuns scrupules à ruiner des grandes entreprises intégrées à l'économie internationale capitaliste, et l'a déjà fait plusieurs fois, simplement en vendant des informations aux entreprises concurrentes (La hausse du prix du papier toilettes ? Oui, c'est elle.) Nel a en effet un petit côté anarchiste modéré. Elle considère que les gouvernements et leur économie capitaliste actuelle ont massacré le futur de sa génération. « Ils ont ravagé la planète et ils nous laissent avec leurs m*rde à ramasser, à trier et éventuellement à faire passer pour de l'engrais, alors que c'est que de la m*rde toxique ! Connards d'impérialistes ! »

Pour autant, elle n'est pas prête à tuer des gens pour ses convictions. Dans la majorité des cas, elle parvient à récupérer le plus d'informations possibles sur ses clients afin de comprendre leurs intentions avant d'accepter un contrat. Lorsque ses missions visent des individus particuliers, elle prend également soin de posséder le plus d'informations sur eux. Il arrive que ceux-ci soient criminels ou malveillants, comme ce fut le cas lors d'une de ses missions où le responsable d'un centre laboratoire utilisait des cobayes humains sans leur consentement pour ses expériences. Elle ne sera en aucuns cas réticente à détruire ce genre d'individus en plus de remplir son contrat, voire à détourner pudiquement les yeux pendant que les agents de ses clients s'occupent de les rayer de la carte.
Elle n'appuiera cependant pas elle-même sur la gâchette sauf situation exceptionnelle incluant sa propre survie, ou bien suite à la perte d'un être cher sous ses yeux.


Identités fictives
Voici ses quatre identités fictives « fixes ». Elles les utilise de façon régulière, et chacune d'entre elles a sa personnalité, son apparence physique et son histoire pré-pensés.

  • La « femme fatale » :  Yohanna Bradbury, née le 5 mars 1990 (27 ans en 2017), est une jeune femme aux longs cheveux blonds jusqu'aux épaules, légèrement dégradés et ondulés, aux yeux vert-foncé, avec des taches de rousseur sur le visage et un grain de beauté sur la joue droite. Elle est toujours habillée de façon très féminine et colorée, avec des talons hauts, des jupes courtes et des chemisiers ou débardeurs aux décolletés plongeants, laissant parfois entrevoir les dentelles de ses sous-vêtements colorés. Maquillage supplémentaire : faux-cils envoutants, eye-liner bien noir, rouge à lèvres bien rouge.
    Yohanna fait partie de la haute société. Ses parents sont très riches et laissent leur fille capricieuse faire un peu tout ce qu'elle veut avec leur argent. Intelligente, elle reste pleine de préjugés, ayant été protégée des horreurs du monde par ses parents durant toute sa vie. Elle a appris à tirer les bonnes ficelles et à porter la bonne expression sur son visage pour les manipuler, d'abords eux puis le reste de son entourage. Elle aime la compagnie des hommes, les vêtements et bijoux chers, et les parfums raffinés. Elle travaille probablement dans une entreprise de design, ou bien un magasine de mode, là où elle peut martyriser les stagiaires et imposer sa loi de petite fille riche.
    C'est la toute première identité créée par Nelkhael en 2005, alors qu'elle n'avait que 14 ans. Elle s'en servait au départ comme couverture bancaire, lorsqu'elle vivait encore dans les chambres d'hôtels. Si elle n'était pas si développée au départ, elle a été perfectionnée au fil des ans jusqu'à arriver à une personnalité et un physique fixe à la fin des études supérieures de Nel. Elle est aujourd'hui utilisée pour n'importe quel contrat d'infiltration dans la haute société (galas, fêtes mondaines, expositions diverses …).


  • La « femme d'affaires » : Kristin Granger,  née le 19 juin 1988 (29 ans en 2017), a une chevelure très volumineuse, légèrement bouclée et de couleur châtain. Ses yeux sont marrons et rendus plus petits avec une touche de maquillage ombrage, cachés derrière une paire de lunettes rectangulaires. Sa peau est légèrement foncée par du fond de teint, et ses pommettes sont rehaussées de la même manière que ses yeux. Ses vêtements sont classiques, allant du blanc au noir, en passant par des teintes sombres comme le bleu nuit ou le vert sapin ; tailleurs de femme d'affaires ou bien pantalon et chemisier strictes, sous-vêtements classiques et chaussures plates. Maquillage supplémentaire : léger rouge/marron sur les lèvres, un peu de mascara léger.
    Éducation poussée, Kristin est du genre rat-de-bibliothèque en soirée et femme d'affaires sexy en journée. Issue d'une famille modeste qui a fait son possible pour lui payer une éducation décente, elle met toujours la progression de sa carrière avant sa vie de femme. Célibataire, il lui arrive de sortir avec des hommes charmants et toujours courtois, de temps en temps, mais elle n'est certainement pas prête à fonder une famille. Avocate, directrice commerciale, directrice de la comptabilité, assistante de direction dans une grande entreprise privée … Son métier est toujours à haute responsabilité et exigeant. Son but ultime est de monter sa propre société.
    Nelkhael se servit pour la première fois de Kristin pour intégrer la California Institute of Technology, en 2007. Elle garda cette identité toute sa scolarité durant, et la sophistiqua au fil des ans. Elle ressort Kristin pour les contrats liés à de grandes entreprises (clients ou cibles), avant remarqué que ce genre de clients aimait avoir à faire avec quelqu'un ayant l'air de connaître le milieu.


  • La « sportive » : Joan Wiggins, née le 28 janvier 1989 (28 ans en 2017), est très peu féminine, avec des cheveux blonds courts et des yeux bleu-gris, une peau très bronzée par du fond de teint et quelques grains de beauté dans le cou et sur le front. Elle porte toujours des vêtements sportifs ou bien trop grands pour elle ; baskets aux pieds, jeans et t-shirts larges, boxers et brassières parfois visibles au travers de ses débardeurs trop larges mais jamais vulgaires, et blouson de cuir noir ou marron lors des journées fraiches. Pas de maquillage supplémentaire.
    Lesbienne jusqu'au bout des ongles, Joan est le type-même de la sportive boursière à l'université. Championne junior d'un sport quelconque (parfois basket-ball, parfois tennis, parfois même natation), elle a arrêté sa carrière sportive prometteuse à cause d'une blessure (parfois à la cheville ou encore à l'épaule). Elle garde une légère colère intérieure face à cette injustice de la vie, mais est parvenue à se relever grâce à une famille aimante et est désormais entraineuse dans une équipe quelconque, ou bien coach personnelle dans une salle de sport féminine. Elle rencontre souvent ses cibles lors d'un jogging en ville ou dans le parc le plus proche, et sait toujours capter leur attention avec ses histoires de gloire passée.
    Joan a été créée en 2010, après la réactivation de Nelkhael dans l'espionnage industriel et la revente d'informations. Son but premier était de se différencier totalement de Yohanna et de Kristin en cas de besoin, puis elle a été validée comme identité fixe après plusieurs contrats réussis.


  • La « geek » : Savannah Watson, née le 3 novembre 1992 (25 ans en 2017), est du genre timide et simple. Cheveux châtains clairs retenus par une simple queue de cheval, yeux verts souvent cachés derrière des lunettes, peau claire, yeux creusés par un peu de maquillage foncé et pommettes ré-haussées de la même manière. Sous-vêtements aux motifs de dessins animés, pantalons slims ou shorts mi-longs, petites chaussures de ville, t-shirts arborant des logos divers (allant du groupe de rock classique aux slogans populaires) et doudoune aux couleurs criardes en hiver. Maquillage supplémentaire : léger eye-liner noir et pommettes rosées.
    Savannah est une jeune femme renfermée, souvent solitaire. Ses amitiés sont peu nombreuses, mais toujours très fortes. Elle vient d'une famille très petite (fille unique, mère célibataire, peut-être un oncle ou une tante), mais ne s'en plaint pas. Les ordinateurs la fascinent, elle a plusieurs diplômes en informatique, cyber-sécurité et prévention des attaques. Timide, elle ne sort presque jamais, et est donc célibataire. En geek parfaite, elle idolâtre les génies de la technologie actuelle (Tony Stark, Bruce Wayne et leurs multiples inventions, Bruce Banner et ses théories sur les rayons gamma …), et considère les intelligences artificielles à la fois comme l'avenir et la fin de l'humanité (elle pourrait vous sortir tout un discours structuré et très convainquant sur le sujet, mais je vous épargnerais les trois heures d'arguments). Ayant peu de contactes avec les gens, elle a un caractère très franc, le filtre entre ses pensées et ses lèvres étant inexistant, et peut insulter ou descendre n'importe qui sans s'inquiéter des bonnes manières.
    Il s'agit de l'identité la plus récente de Nel, créée en 2014, mais aussi la plus proche de son identité réelle, tant  au niveau de sa personnalité que de ses passions. Elle est la parfaite figure pour le  « métier » de Nelkhael ; une férue d'informatique renfermée, avec peu de famille et peu de connaissances, donc que personne ne connait.



Histoire

Originaire de Chicago, Melinda Northwood est la troisième née d'une fratrie de six. Cette famille nombreuse s'est recomposée lors de ses sept ans, juste après la naissance de sa plus jeune sœur, Alicia. Chacun de leur côté, son père et sa mère se sont remariés, ajoutant une sœur par alliance à la fratrie, et trois ans plus tard, une demi-sœur.
Jody, sa mère, est une chrétienne pratiquante convaincue, et ne cessait de répéter à la petite Melinda, née le jour de la fête des anges gardiens, que son intelligence était le fait des anges qui veillaient constamment sur elle.

Melinda a toujours été particulièrement brillante, et ce dans tous les domaines scolaires imaginables. Ce génie est lié à une capacité dont elle est très vite devenue consciente : elle possède une mémoire visuelle exceptionnelle, et se souvient d'absolument tout ce qu'elle a pu lire ou voir depuis son âge de conscience. Ses excellents résultats scolaires l'ont très vite amenée à s'ennuyer à l'école, et à chercher de nouveaux moyens de combler cet ennui.
Après avoir épuisé l'ensemble des livres scolaires du primaire, du collège, puis du lycée disponibles à la bibliothèque municipale, elle s'est tournée quelques années vers le cinéma. Après avoir loué et regardé tous les films et toutes les séries télévisées disponibles au DVD-club de son quartier, puis des quartiers alentours, Melinda, désespérée, a tenté de combler son ennui en dévalisant les librairies de sa ville natale des romans de tous genres, puis des manuels de langues, puis bandes dessinées …

Ses parents, inquiets de voir leur fille se remplir sans fin de connaissances sans jamais sembler s'intégrer socialement, l'ont finalement placée chez un psychologue. C'est à cet homme que Melinda doit une grande partie de son génie actuel. « Ton esprit est plein, » lui dit-il un jour, « mais ton corps ne travaille pas. Essaie donc une activité sportive, cela t'aidera à te vider la tête. Si cela ne suffit pas, au lieu de simplement emmagasiner ces connaissances, essaie de créer quelque chose avec. »
La petite génie parvint ainsi à faire refluer son ennui vers ses douze ans, apprenant à calmer son esprit par du yoga et de l'aïkido et utilisant ses connaissances : romans, peinture, langues, maquillage, comédie …

Avec cette période de sa vie commença l'ère du numérique et de l'informatique, les ventes d'ordinateurs s'envolant et la famille Northwood recomposée, de façon inévitable, acquérant ses premiers outils informatiques : un magnifique ordinateur de bureau pour la famille, et un ordinateur portable pour la petite génie. Et avec ce cadeau de noël débuta la carrière de hackeuse de Melinda Northwood.
Cette source d'informations inépuisable qu'est l'Internet fascina immédiatement la jeune fille, et après en avoir compris les fonctionnements les plus basiques, elle s'évertua à en découvrir les secrets. À treize ans, la petite Mel' créa son alias informatique : Nelkhael, du nom de l'ange de l'Omniscience. Les codes restaient ancrés dans sa mémoire infinie, facilitant ses manœuvres, ses recherches et ses premières tentatives de piratage.

Mais après ses premiers pas, Nelkhael décida vite de s'attaquer à plus gros que les comptes de la librairie en bas de chez elle. Et lorsque les registres de la police de Chicago furent mis à nu, disponibles à tous sur le Net, Melinda su qu'elle avait dépassé les bornes. Un avis de recherche fut lancé contre Nelkhael, et la jeune fille se rendit bien compte qu'il ne serait pas si difficile pour les autorités de remonter la source de son adresse IP, jusqu'à arriver chez elle.



Empaquetant un sac avec ses vêtements préférés, une clé USB contenant ses données personnelles, quelques dollars, un canif, deux sandwichs et un paquet de gâteaux, elle enfila son manteau et ses chaussures.

// Week-end B, week-end chez papa. Maman chez Gerard. Papa, Sonia, Catherin, Christian, Mavis, Ivory dans le salon. Susann en courses. Gabriel au judo. Alicia à la danse. Bon, c'est parti. //

Entrainant son père dans la cuisine, elle lui expliqua la situation.

« Je m'ennuyais, j'ai fais des trucs pas très légaux, et on risque de venir me chercher. Tu viens juste de retrouver du boulot, donc c'est mieux si je pars avant qu'ils ne me trouvent. Tu n'auras qu'à dire que je suis partie soudainement, et que tu ne sais pas où je suis allée. »

« Mais tu pars soudainement, et je ne sais pas où tu vas ! Enfin, Mel', tu n'as que quatorze ans ! »

Pas le temps de discuter.

« Je t'aime fort, papa. Dis à maman que je l'aime aussi. Dès que ça se sera calmé, je vous appellerais, promis. »

Une dernière embrassade, puis direction le salon. Un sourire innocent plaqué sur les lèvres, elle embrassa chacun de ses frères et sœurs, faisant un câlin bien plus long que les autres à la petite Ivory de quatre ans.

« J'ai un truc à faire, je sors un moment, mais je reviens dès que je peux. Je t'aime fort, poussin. »

Avant même que son père n'ait pu la retenir, elle disparu au coin de la rue.



N'ayant probablement pas prévu assez d'argent, et voulant faire profil bas, Melinda vécu un certain temps dans la rue. Si la première nuit fut effrayante et humide, elle tomba dès le deuxième jour sur un groupe de junkies sans domiciles fixes qui, bien que ralentis par quelques joints dont les mégots décoraient encore le trottoir, partagèrent avec plaisir leur nourriture, leur baril enflammé et leur coin couchage avec la pauvre petite Anaelle ayant fugué de chez elle à cause de son oncle maltraitant.

Passées les trois premières semaines, Melinda reprit ses activités sur le net depuis un vieux Cyber-Café presque à l'abandon. Elle contacta ses parents, les assurant de son bien-être et inventant une nouvelle histoire pour les rassurer ; s'il apprenaient que leur petite fille vivait dans la rue, ils ne cesseraient de s'inquiéter. Piratant discrètement les systèmes informatiques, elle commença le travail qu'elle ferait pour le reste de sa vie. S'infiltrant sur les serveurs de certaines entreprises florissantes, elle récolta autant d'informations qu'elle le pouvait, avant de les revendre à des entreprises concurrentes, d'abord à bon prix, puis de plus en plus cher à mesure que la réputation de « Nelkhael » grandissait.
Dès lors, elle mit en place sa toute première identité fictive : Yohanna Bradbury. Usant de sa mémoire et de la pauvre connexion de l'Internet-Café devenu sa « base secrète », elle parvint à créer des papiers d'identité à Yohanna, et à la répertorier dans les systèmes informatiques de la mairie, rendant cette identité « fictive » réelle aux yeux des adultes. L'argent rapporté par ses échanges d'informations d'une entreprise à l'autre lui permit de subvenir à ses besoin. Elle prit une petite chambre dans le plus petit hôtel de son quartier, et repaya le groupe de SDF qui l'avait recueillie jusqu'alors. Elle infiltra plusieurs banques et créa ses propres comptes bancaires, répartissant l'argent entre eux ; certains secrets, d'autres au nom de Yohanna.

Six mois après sa fuite du domicile familial, Nelkhael était devenue la nouvelle référence informatique en matière d'espionnage industriel. Melinda Northwood, âgée de quinze ans depuis peu, gagnait plus d'argent en une journée de travail que sa mère, présentatrice télévision, en un mois. Un an de manœuvres de la sorte et elle possédait assez d'argent pour se payer une scolarité complète dans les meilleures universités du pays. Lorsque sa mère lui annonça par mail qu'elle et son mari Gerard déménageaient à Los Angeles, elle se décida à s'inscrire à la California Institute of Technology, sous sa nouvelle identité : Kristin Granger. Reçue sur dossier, elle loua une chambre étudiant au sein du campus à Pasadena, et fit ses adieux un peu plus définitifs à sa famille restée à Chicago. La même année, son frère aîné Gabriel partit faire ses études de pâtisserie en France.

Cachée sous le nom de Kristin, elle continua ses activités informatiques, le nom de Nelkhael ne cessant de gagner en influence et en réputation. Les clients venaient à présent directement à elle, lui proposant des contrats de plus en plus intéressants. Mais après les premières semaines de sa scolarité universitaire, Melinda, devenue en son cœur « Nel' », se décida à refuser tout contrat durant sa scolarité.
En plus des ses multiples cours, elle dévalisa la bibliothèque de son campus, puis la bibliothèque municipale, suivit plusieurs programmes en même temps, allant de l'étude de la cyber-criminalité, de l'informatique plus poussé, de la programmation, de la comptabilité, de la littérature (partant pour ce diplôme-ci avec une large avance sur ses camarades : ayant mémorisé l'ensemble des œuvres de Shakespeare) … Alors qu'elle commençait à s'ennuyer durant une certaine semaine, elle se décida à reprendre ses lectures linguistiques, et passa plusieurs diplômes de langues, incluant le vieil anglais, le français, l'espagnol, le mandarin et le cantonnais (sa motivation pour ces langues-ci étant strictement personnelles : être capable de lire les menus dans les restaurants chinois de Los Angeles était une fierté assurée !) et l'arabe littéraire (notamment dû au fait qu'avec les années, la majorité des sites internet « sensibles » sur le DeepNet étaient en arabe). Après avoir récolté près d'une dizaine de diplômes, presque tous sous des identités différentes, elle finit par se lasser de la vie étudiante et quitta l'université, âgée alors de dix-neuf ans.

L'esprit rempli de ses connaissances universitaires bien plus poussées que les simples manuels qu'elle avait pu lire auparavant, Nel effaça sa véritable identité de tous les serveurs informatiques connus. Les seuls documents qu'elle ne pu détruire furent les versions papiers de son acte de naissance à la mairie de Chicago. Elle s'assura que toutes ses identités fixes possèdent une personnalité propre, un passé, des certificats de naissance et des documents à jour. Réactivant enfin Nelkhael aux missions de récupération d'informations, elle mit en place une adresse mail entièrement protégée et dédiée aux demandes de contrats. Elle créa par la même occasion Joan Wiggins comme nouvelle identité fixe, ainsi qu'une demi-douzaine d'autre identités ponctuelles et moins complètes.

Durant les deux mois qui suivirent la réactivation de Nelkhael, elle reçu nombre de demandes, tout d'abord d'entreprises, puis bientôt d'organisations nationales et supra-nationales pour des missions ponctuelles. Par moments, elle se décida à travailler seule de son côté en collectant des informations sensibles et en les revendant aux plus offrants.

Huit mois après sa sortie de l'université, peu après la révélation de la double-vie de Tony Stark, son idole après Alan Turing, en tant qu'Iron Man à la presse de New York, elle se décida à réaliser un de ses rêves d'enfant : s'infiltrer dans la Tour Stark, à New York city, pour y dérober des informations.



Revêtant l'identité de Yohanna Bradbury, jeune femme pulpeuse de 21 ans, elle s'assura d'obtenir une invitation à un des galas organisés par Stark Industries. Vêtue d'une robe aguicheuse, elle attendit que son idole, de façon prévisible, ait consommé assez d'alcool pour être plus facilement abordable. Après un numéro de séduction digne des plus grandes actrices, Tony Stark, super héros officiel, homme le plus sexy du monde en 2010 d'après Times Magazine's, de vingt ans son aîné, la ramena dans la Stark Tower et lui fit passer la meilleure nuit de sa vie, au 23e étage, éclairés par les lumières de la ville, avant de s'endormir profondément à ses côtés, sur le ventre, la tête tournée vers le mur.

// C'est presque trop facile. //

Vêtue du draps de satin et ayant laissé l'homme de ses rêves nu comme un ver sur son lit de milliardaire, elle se décida à visiter l'étage servant d'appartement à Iron Man. Après avoir tourné et viré dans le grand couloir, ouvrant quelques portes et tombant soit sur une chambre, soit sur (oh ! Surprise !) une salle de bain grand luxe, elle finit par trouver l'immense salon ouvert sur une cuisine américaine dans lequel elle se souvint vaguement d'être passée entre deux baisers (et probablement avant de perdre sa robe de soirée). Lorsque son regard tomba sur le haut d'un escalier en colimaçon, elle eut un sourire victorieux. En bas de l'escalier se trouvait une immense vitre avec une porte vitrée, laissant voir l'atelier de travail de Tony Stark. Nel manqua d'avoir son quatrième orgasme de la soirée sous le coup de l'émotion.
Sa main se posa sur le verre près de la porte vitrée, et un panneau tactile rétro-éclairé apparu, faisant jubiler intérieurement Nel qui sautilla presque sur place, excitée comme une enfant trouvant ses cadeaux de Noël sous le lit de ses parents trois mois avant la date promise. Elle se frotta les mains, puis s'abaissa à la hauteur de l'écran, et s'apprêta à hacker le système avec l'impatience d'un cheval  de rodéo, quand une voix numérique incroyablement polie retentit soudain dans toute la pièce.

Je vous déconseillerais vivement de continuer, mademoiselle Bradbury.

Un cri de surprise lui échappa, et, marchant sur le draps de satin, elle tomba à la renverse sur les marches en colimaçon derrière elle, se retrouvant nue sur le pas de la porte de l'atelier.

« Q-Quoi ?! »

La voix retentit de nouveau, semblant venir des murs ou du plafond, un léger accent British reconnaissable dans ses intonations.

Je vous prierais de ne pas tenter une telle entreprise. S'il vous prenait l'envie de forcer l'entrée de cet atelier, mes systèmes de sécurité vous considèreraient comme hostile, et il conviendrait que je vous demande de quitter les lieux immédiatement.

Une montée d'adrénaline prit Nel, et elle se redressa avant d'enrouler de nouveau le draps autour d'elle, soudainement pudique.

« Qui êtes-vous ? Non, plutôt où êtes vous ? » demanda-t-elle avec intérêt, pensant se douter de la réponse.

Je me nomme JARVIS, mademoiselle Bradbury, je suis l'intelligence artificielle créée par monsieur Stark pour surveiller son domicile. Puis-je vous inviter à regagner la chambre de monsieur Stark ?

« Une intelligence artificielle ? Huh. Juste un système vraiment très intelligent, hein ? »

Nel eut un large sourire alors que son esprit se mettait à travailer. Elle ne s'était jamais attendue à cela. Tony Stark avait créé une intelligence artificielle pour contrôler la Tour Stark, et peut-être même pour l'aider à piloter ses armures d'Iron Man.

Puis-je vous inviter à regagner la chambre de monsieur Stark ? Votre présence dans cette partie du bâtiment n'est pas requise.

Il lui fallait en savoir plus sur cette intelligence artificielle, à présent. Comment fonctionnait-il ? Était-il limité en connaissances ? En vocabulaire ? En références culturelles ? À quelles ressources avait-il accès ?

Mademoiselle Bradbury, puis-je vous invi- …

« Oui, très bien, d'accord ! » le coupa-t-elle. « Pas très patient, pour un programme, hein ? »

Elle remonta l'escalier en colimaçon, retraversa le salon en ramassant sa robe ayant atterri sur le bar, puis rejoignit la chambre où dormait toujours le maître des lieux, un léger ronflement lui échappant, la lumière de l'étrange réacteur situé sur son torse éclairant légèrement son visage assoupi. Même à trente-neuf ans, ce qu'il était sexy ! Elle ramassa ses sous-vêtements sur le sol et se rhabilla en silence.
Elle savait quand se reconnaître comme vaincue. Mais elle ne s'arrêterait pas là. Il lui fallait revenir, une prochaine fois. Il lui fallait en savoir plus sur JARVIS.
Rajustant sa perruque qui avait tenu jusque là malgré ses acrobaties plus tôt, elle trouva un bloc-note sur le bureau et y écrivit « Merci pour la nuit. », avant de plaquer un baiser sur le papier, laissant une trace de rouge à lèvres bien visible comme signature.

// J'ai toujours rêvé de faire ça ! //

Sortant de la chambre, elle se trouva de nouveau perdue dans l'immense salon. Un léger sourire hésitant se dessina sur ses lèvres, et elle leva les yeux vers le mur d'en face.

« JARVIS ? » tenta-t-elle. « Pourrais-tu … m'indiquer la sortie ? »

Certainement, mademoiselle Bradbury.

Un « Ding ! » retentit, et elle vit une porte d'ascenseur s'ouvrir au bout du couloir, suivi d'un : Par ici, je vous prie. Les portes se refermèrent derrière elle, et quelques secondes plus tard, elles se rouvrirent sur l'entrée de la Tour Strak. Alors qu'elle allait passer la porte vitrée pour disparaître dans la nuit, la voix retentit de nouveau : Bonne soirée, mademoiselle Bradbury.

Son sourire amusé et ravi réapparu.

// Oh, ça, on va se revoir, ne t'en fait pas ! //

Après cette découverte, elle parvint à répéter l'opération deux fois avec Tony Stark, se déguisant différemment à chaque fois, passant une nuit agitée et torride dans les draps du milliardaire sans qu'il ne la reconnaisse, puis le laissant ivre mort dans son lit alors qu'elle explorait la Tour. La seconde fois, elle tenta de pirater directement les serveurs de JARVIS, avant de voir son ordinateur portable être complètement bloqué par la réplique de l'intelligence artificielle. La voix polie retentit une nouvelle fois : Je vous prierais de ne pas tenter de pirater mes serveurs, mademoiselle Bradbury.

Cela surprit hautement Nel, qui portait pourtant un maquillage, une perruque et une identité différente. Les capteurs numériques de JARVIS avaient dû reconnaître le visage de Nel sous son maquillage et ses lentilles de contact.

« Salut, JARV' ! 'Te bile pas, je fais juste quelques recherches. »

Elle pianota quelques minutes sur son ordinateur, avant de grogner légèrement face à la lenteur de la connexion disponible, et de s'empresser de hacker un des satellites StarkIndustries (les meilleurs dans le domaines, possédant toujours une connexion hors pair !). Immédiatement, l'accès lui fut bloqué et la voix de JARVIS se fit entendre de nouveau : Je vous prierais de ne pas tenter de pirater mes satellites, mademoiselle Bradbury.

Nel laissa échapper un rire amusé.

« Tu dois bien savoir que ce n'est pas mon vrai nom, maintenant, non ? »

Une conversation sur les significations psychologiques de « l'identité » pour les humains s'en suivit, sans résultats de la part de Nel sur le plan informatique. Elle quitta la tour Strak de la même manière que la première fois, satisfaite de sa nuit malgré tout.
À la troisième tentative, près d'un an après la première, JARVIS la salua d'un : Bonsoir, mademoiselle Nelkhael. qui la fit presque sursauter, avant de lui arracher un éclat de rire devant les ressources de l'intelligence artificielle. Cette fois-ci, elle ne parvint à dérober aucune information, mais réussit à glisser un StarkPhone dans son sac.



Depuis, après l'avoir reprogrammé afin de désactiver la fonction GPS et éviter que Tony Stark ne puisse la traquer, elle s'en sert comme d'un super ordinateur, branché en permanence sur les satellites StarkIndustries et possédant une base de donnée presque infinie. En connectant le téléphone à son ordinateur, elle parvient à obtenir la même connexion illimitée depuis son ordinateur portable.

Après coup, elle tenta de nouveau d'infiltrer la Tour Stark, mais la relation de plus en plus sérieuse entre le milliardaire et son assistante mademoiselle Potts – ou plutôt, la nouvelle PDG de StarkIndustries (si ça c'est pas un cadeau de fiançailles !) – rendit ses efforts presque inutiles. Elle laissa donc tomber pendant plusieurs années, préférant se focaliser sur ses nouvelles capacités acquises grâce au StarkPhone.

Elle s'habitua bien vite à ne pas avoir de logement fixe, allant d'hôtels en hôtels, où elle loge généralement pour quelques mois, uniquement chargée d'une valise contenant ses vêtements et nécessaire à déguisement et d'une sacoche portant son ordinateur portable et ses « papiers d'identité ». Elle est entièrement libre de ses mouvements.
Avec les années, elle a prit goût au style de vie nomade et déménage à présent régulièrement, parcourant le pays aussi bien pour le plaisir que pour des missions sensibles requérant son infiltration physique pour récupérer des données. Il lui arrive même de voyager à l'étranger, pouvant  se programmer un billet d'avion en quelques clics et avoir facilement un faux passeport indétectable. Notamment, lors de la fameuse Bataille de New York ayant dévoilé les Avengers au monde en 2012, Nel se trouvait en Europe de l'est, plus précisément en Latveria, à travailler pour un certain Victor von Doom …

La révélation de l'existence de peuples extra-terrestres et la venue d'un dieu viking aux États-Unis la laissèrent stupéfaite et surexcitée, et ne fit qu'augmenter ses demandes de contrat.
Après un petit séjour en Europe pour perfectionner ses pratiques linguistiques, elle revint sur le sol Américain et reprit son projet d'infiltration de la Tour Strak, désormais devenue la Tour Avengers, pour tenter de récupérer des informations secrète à la fois sur le nouveau groupe de super-héros et sur son vieil ami JARVIS. Se faisant passer pour un membre du personnel, elle parvint une fois encore à pénétrer le bâtiment, mais sans jamais réussir à en extraire la moindre information pertinente (un ou deux rapports liant les Avengers au SHIELD, un profil psychologique de Steve Roger effectué lors de son réveil et un bon de commande de vingt-deux pizzas hawaïennes, mais rien qui ne soit pas déjà accessible à la presse New-yorkaise). Au cours de ses sept tentatives de 2012 à 2016, ses conversations avec JARVIS, surnommé « Jay », ne firent que s'étendre jusqu'à ce qu'il devienne habituel pour eux d'échanger quelques mots de provocation.

Après la chute officielle du SHIELD en 2014, elle créa Savannah Watson, et se sert principalement d'elle depuis. À ce jour, il faudrait remonter au moins neuf fausses identités avant de tomber sur une piste qui pourraient éventuellement mener à quelques indices sur sa véritable identité.

Elle rend visite à ses parents et à sa famille régulièrement, au moins une fois par an chacun, ou bien  les appelle ou leur envoie un mail crypté si elle ne peut pas se déplacer. Ils l'appellent “Mel”, mais aucun d'entre eux ne sait réellement ce qu'elle fait dans la vie ou bien où elle habite précisément. Elle voit plus souvent sa mère et son frère aîné Gabriel, marié à une mexicaine et ayant aménagé en Californie, car elle est plus proche d'eux, mais se sert de tous ses contacts pour se rendre d'une ville à l'autre.

De 2016 à 2017, elle fut contactée trois fois par le même client pour des missions « incognito » (incluant qu'elle n'ait pas à se déplacer ou à révéler son visage au client). Lorsque la quatrième demande du client nécessita une mission à visage découvert, elle fit quelques recherches, et après près d'une nuit complète à parcourir les réseaux secrets de l'ONU, elle découvrit que ce client récurrent était en réalité le SHIELD.


Relations, Inventaire et Autres

Relations
Famille :
  • Mère : Jody Miller Tubney, 58 ans, présentatrice télévision, remariée à Gerard Tubney, vivant à Los Angeles (Californie). Melinda est assez proche de sa mère. Durant ses années universitaires, elle lui rendait visite régulièrement. Elle ne sait presque rien de ses activités, seulement que sa fille change de travail et déménage très régulièrement. Même si elle change d'État tous les quelques mois selon ses contrats, elle peut toujours voir sa mère en allumant la télévision.

  • Beau-père : Gerard Tubney, 59 ans, responsable d'édition aux éditions Tubney, vivant à Los Angeles (Californie). Sa mère ayant épousé Gerard lorsque Melinda était encore une enfant, elle a eu largement le temps d'apprendre à connaître son beau-père et à sympathiser avec lui. Sans être très proche de lui, elle l'apprécie, et sait qu'il rend sa mère heureux.

  • Père : Jackson Northwood, 61 ans, professeur d'art à Columbia College, remarié à Susann, vivant à Chicago (Illinois). Chisago étant sa ville d'origine, Melinda est toujours très heureuse lorsqu'elle rend visite à son père. N'ayant pu le voir durant ses années universitaires, elle essaie de lui rendre visite plus souvent à présent qu'elle est adulte. Il sait encore moins sur la vie de Mel' que sa mère ; il est persuadé qu'elle occupe un poste informatique dans une grande entreprise quelque part entre New York et Chicago, à réparer ses erreurs de jeunesse (celles qui l'ont poussée à quitter la maison alors qu'elle n'était qu'une enfant).

  • Belle-mère : Susann Harpeden Northwood, 57 ans, bibliothécaire, vivant à Chicago (Illinois). Susann est très affective et très attachée à Melinda, et celle-ci le ressent à chacune de ses visites. Elle se souvient parfaitement de l'inquiétude de Susann lors de sa fugue, mais celle-ci ne semble pas lui en vouloir.

  • Frère ainé : Gabriel Northwood, 31 ans, pâtissier, marié à Marcela, vivant à Tustin (Californie). Son frère ainé est celui dont elle est le plus proche. Il est aussi le seul qui, sans connaître tous les détails, a une vague idée de ce qu'elle fait de ses journées. Avec la plus jeune de la fratrie, il est le seul qui a osé reprocher ouvertement à Melinda sa fugue, n'étant pas à la maison lors du départ de la jeune fille. Après plusieurs éclats de voix, ils ont fini par faire la paix, et Gabriel est aujourd'hui le premier à qui elle ose se confier – sans jamais expliquer les détails de ses activités, bien entendu. Son sens de l'humour a toujours fait mourir de rire Mel', et elle tient sans aucuns doutes son sarcasme de lui. Sa femme et lui ont un restaurant du nom de « À l'hermine qui danse » (une inspiration française de son frère) où Mel' se rend à chaque fois qu'elle leur rend visite.

  • Sœur ainée : Sonia Northwood Martinez, 29 ans, médecin, mariée à Kevin Martinez (psychiatre), vivant à West Jordan (Utah). Melinda n'est pas particulièrement proche de Sonia, mais elle lui rend quand même visite une ou deux fois par ans pour prendre des nouvelles.

  • Sœur ainée par alliance, fille de Gerard Tubney : Catherin Tubney-Duarte, 27 ans, responsable des ventes dans une boutique de vêtements, mariée à Sarah Duarte, vivant à Chicago (Illinois). Melinda et Cat' sont très proches, ayant le même âge, elles sont grandi ensembles jusqu'à la fugue de Mel. Lorsqu'elle rend visite à son père, elle passe généralement diner avec Cat' et sa femme Sarah.

  • Frère cadet : Christian Northwood, 24 ans, mécanicien automobile, en concubinage avec Jimmy Novak, vivant à Washington DC (Maryland). Son dernier contrat ayant eu lieu à Washington, Mel' a déjeuné avec Chris et Jim toutes les semaines ces trois derniers mois, et ils se sont considérablement rapprochés. Bien que Chris soit plus jeune que Mel et Gabriel, ils étaient toujours le « trio de choc » dans le quartier où ils vivaient étant enfants, et les deux s'en souviennent parfaitement.

  • Frère cadet : Mavis Northwood, 22 ans, étudiant en psychologie, vivant à Albany (New York). Mel' ne voit Mavis qu'une ou deux fois par ans, ne passant pas souvent à Albany, et Marvis étant en plein dans ses études. Ils se voient cependant chez leur père, lors des fêtes de fin d'année.

  • Sœur cadette : Alicia Northwood, 20 ans, étudiante en droit à Columbia College, vivant à Chicago (Illinois), chez son père. Mel' voit Alicia à chacune de ses visites à Chicago, celle-ci vivant chez leur père. Elle s'entend bien avec elle, malgré la différence d'âge de six ans.

  • Demi-sœur cadette, fille de Susann et Jackson : Ivory Northwood, 17 ans, lycéenne, vivant à Chicago (Illinois), chez son père. De même que pour Alicia, Mel' voit souvent sa sœur Ivory. La plus petite de la famille a redécouvert sa grande sœur vers ses dix ans, n'ayant que peu de souvenirs de Mel' avant cela. Elle a toujours été la « chouchoute » de Melinda, et elles s'entendent très bien, Mel ayant gardé un esprit très adolescent dans son humour. Elle aide parfois Ivory dans ses devoirs, se servant de ses capacités pour ressortir le moindre petit détail des livres scolaires qu'elle a lu plus de dix ans auparavant.

Lié à sa famille :
  • Beau-frère, marié à Sonia : Kevin Martinez, 29 ans, psychiatre, vivant à West Jordan (Utah). Tout comme pour Sonia, Mel n'est pas très proche de Kevin, mais ils se supportent le temps d'un déjeuner une ou deux fois par ans. Le fait qu'ils vivent à West Jordan n'aide pas beaucoup à améliorer leur relation.

  • Belle-sœur, mariée à Gabriel : Marcela Hernández Northwood, 30 ans, mexicaine, cuisinière à « À l'hermine qui danse », vivant à Tustin (Californie). Marcela a un humour fin, une patience infinie et est une excellente cuisinière. Ces simples qualités suffiraient à attirer Mel', mais en plus de cela, la jeune mexicaine est mariée à son frère ainé, le supporte depuis plusieurs années, et est sans aucun doute actuellement enceinte de lui. Comment ne pas aimer et respecter Marcela après un tel exploit ?

  • Belle-sœur par alliance, mariée à Catherin : Sarah Duarte-Tubney, 29 ans, tatoueuse à son compte, vivant à Chicago (Illinois). Sarah est presque le cliché de la lesbienne chicagoane : cheveux courts, formes masculines, toujours en pantalon, tatouée de partout … Elle possède une sens de l'humour très gras qui ne manque pourtant jamais de faire éclater de rire Cat' et Mel'. Sarah et Mel' s'appellent au moins une fois par semaines ou s'envoient des textos dénigrants envers leurs collègues de travail (ou, dans le cas de Mel, envers ses clients), juste pour le plaisir de bitcher.

  • Petit-ami de son frère Christian : Jimmy Novak, 26 ans, spécialiste en sécurité nucléaire, vivant à Washington DC (Maryland). Sa toute première rencontre avec Jim est pleine d'ironie ; étant spécialiste en sécurité nucléaire, il était la cible d'un de ses contrats. Le lendemain, son frère Chris l'invitait à déjeuner pour lui présenter son nouveau petit-copain, qui se révéla être Jim. C'est après cet incident qu'elle commença à se renseigner plus en détail sur ses cibles (en plus de ses clients), et à refuser certains contrats en rapport avec la sécurité nationale. Jim est aimant, bienveillant et très attaché à son frère, et ces qualités suffiraient à ce que Mel' l'apprécie. Mais en plus de cela, c'est un jeune homme absolument adorable, le cœur sur la main et le visage comme un livre ouvert.

Autre :
  • Karen « White Lady », rencontrée lors d'une mission. Elles sont attirées l'une par l'autre, et malgré ses recherches Nel ne trouve aucune informations sur cette tireuse d'élite. Elle ne cesse pourtant de la croiser, et les flirts sont de moins en moins timides. Elles sont leurs propres codes (« Ne bouge pas. » ; « Hey, Sweet Cheeks. ») et s'amusent à se lancer des défis lorsqu'elles travaillent pour le même client. Parfois même lorsqu'elles travaillent pour des clients rivaux ! Malgré ses déguisements, Karen arrive toujours à la reconnaître.

  • Tony Stark « Iron Man », rencontré plusieurs fois à l'occasion de galas auxquelles elle s'était invitée, même si lui ne la reconnaît pas car il était bien trop imbibé d'alcool à chaque fois qu'il l'a ramenée chez lui. Elle est parvenue à dérober un StarkPhone en s'infiltrant dans la StarkTower, mais n'a pas réussi à voler d'autres informations à cause de la surveillance de JARVIS.

  • JARVIS « Jay », rencontré à chacune de ses tentatives d'intrusion dans la StarkTower. Ils finissent par sympathiser, et elle se met à lui parler en code à chaque fois qu'elle rencontre sa fréquence.

  • Doctor Victor von Doom, qui a été son client en 2012 et en 2014 lors de la crise en Latveria. Elle a récolté quelques informations spécifiques pour lui, et en plus de sa paye, il l'a laissée bidouiller ses Doombots qui la fascinaient tant. Tous deux en sont ressortis gagnants : pour lui, elle a amélioré les processeurs des robots et pour elle, elle a comblé sa curiosité sur le fonctionnement de ces étranges machines.



Inventaire/Équipement –
  • un StarkPhone volé et reprogrammé, avec accès à un satellite StarkIndustries permettant une connexion internet constante et de haute qualité,
  • un ordinateur portable tout rapiécé et décoré d'un autocollant “Iron Man” qui fait quand même concurrence à ceux de la NASA, accompagné d'une sacoche en cuir abimée sur les coins,
  • un sac de déguisement en tissu, type sac de sport, contenant des accessoires de maquillage, des perruques, des lentilles de couleur, des accessoires spécifiques (types de lunettes, montres, bijoux particuliers en fonction de l'idendité fictive revêtue) et des faux papiers,
  • une valise contenant toutes ses affaires (vêtements, souvenirs ...).


Autre – Ses contrats s'organisent de la façon suivante :
  • incognito (aucun besoin de se déplacer ou de montrer son visage au client, peut opérer depuis son propre ordinateur portable, chez elle).
  • à visage découvert (incluant un problème interne au système informatique du client, nécessite qu'elle se déplace jusque chez le client et utilise une de ses identités fictives fixes).
  • infiltration (besoin de s'infiltrer dans les locaux de la cible du client afin de récupérer des informations ou d'implanter un virus, nécessite qu'elle utilise une identité fictive sur mesure).

Ses prix peuvent varier en fonction de la difficulté de la mission, mais se déroulent toujours de la même manière :
  • Paiement standard : quel que soit le contrat, elle demande une avance de 50% de la somme prévue comme « frais de réservation ». Par étique personnelle, si le client a payé une partie du contrat, elle ne se retournera pas contre lui avant avoir fini son travail, même si un concurrent lui offre le double de la somme promise par le client.
  • Paiements bonus : en cas de mise en danger physique ou moral, un bonus est négocié soit en avance (dans le cas où le risque est à envisager), soit après la mission (dans le cas où un imprévu se soit produit). Il peut s'agir d'une allonge d'argent, ou bien d'un service (information particulière, accès temporaire ou définitif à une certaine technologie possédée uniquement par le client …).

Qui êtes-vous ? Kyo, 21 ans, je viens de Nouvelle-Calédonie. Je fais du RP depuis mes 13 ans à peu près, même si mon niveau et mes centres d'intérêt ont largement eut le temps de changer depuis !

Pourquoi nous ? Déjà administratrice sur un autre forum avec le fondateur de MDTC, je reprends mon rôle ici aussi !
=> Code du Règlement :
 

Crédits image de l'avatar – Mannequin de coiffure.

©Shaneliae | Never Utopia



Dernière édition par Nelkhael le Ven 20 Mai - 18:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://timelinexover.forumgratuit.ch/t57-fiche-de-presentation-d
J.A.R.V.I.S.
Just A Really Very Intelligent System
avatar
Messages : 151
Réputation : 2158
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Fiche de présentation de Nelkhael   Jeu 28 Avr - 14:02

Bonsoir, mademoiselle Nelkhael. Je crains que mes systèmes n'aient égaré votre dossier. Ravi de vous revoir.

Validation terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fiche de présentation de Nelkhael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Codes pour fiche de présentation
» Code pour votre fiche de présentation
» Modèle - Fiche de Présentation
» La fiche de présentation : le modèle obligatoire
» Modèle de fiche de présentation (obligatoire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel DC Timeline X Over ::  :: Index & Effectifs :: Index :: Présentions terminées-