AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Carmilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 4
Réputation : 24
Date d'inscription : 04/11/2017

MessageSujet: Carmilla   Sam 4 Nov - 21:07





Cécilia
Identité Fictive – Cécilia Orpha

Nom complet – Mircalla Karnstein

Surnom/Alias – Carmilla

Âge – 24 ans officiellement, réellement 495 ans

Nature – Mutée

Sexualité – Homosexuelle

Nationalité – Américaine, originellement Autrichienne

Domicile – Los Angeles, anciennement New York

Villes d'influence – New York et Los Angeles

Organisation – SHIELD, Strategic Homeland Intervention Enforcement Logistics Division.

Groupe – Cleaners

Profession – Top modèle et agent du SHIELD



Capacités


Spécialités/Compétences – Excellente combattante, ayant perfectionné son style de combat au fil des siècles via de multiples arts martiaux. Extrêmement douée avec les armes à feu, spécialiste des pistolets, armes de jet et arbalètes. Également douée à l'épée et au couteau de combat.

Pouvoirs/Dons – Vitesse, force et agilité surhumaine. Sens ultra développés, régénération et prolongement de sa durée de vie en buvant du sang. Grande sensibilité aux rayons solaires, lui faisant perdre tous ses pouvoirs et affaiblissant son métabolisme.

Aptitudes – Parle une dizaine de langues, le langage des signes et de nombreuses langues anciennes. Excellente joueuse de Poker, de billard et de fléchettes.


Physique et Caractère

Physique
Il est très important de faire la différence entre Carmilla et Cécilia, qui sont littéralement comme le jour et la nuit, bien que ne faisant qu'une seule et même personne d'un point de vue historique. Que ce soit physiquement ou mentalement, ces deux facettes sont totalement opposées. Commençons donc par leurs apparences et habillements respectifs.

Cécilia est une jeune femme de taille moyenne, relativement fine, aux courbes généreuses, prenant un grand soin de son apparence au vu de sa profession. D'une beauté envoûtante, elle possède un visage relativement fin, avec des yeux couleur noisette et de longs cheveux bruns. Son "arme fatale" en terme de beauté étant son sourire, ayant fait fondre plus d'un admirateur lors de ses défilés, là où ses "collègues" gardent le plus souvent leur sérieux. Gracieuse, elle est particulièrement appréciée dans des séances photos où elle fait des gestes lents et charmeurs. En revanche, elle est beaucoup moins énergique que d'autres, sa santé si fragile se ressentant également dans ce genre de moments. Ses habits en tant que mannequin dépendent bien évidemment de son client, tandis qu'elle porte toute une gamme de robes lors des différentes occasion que son autre travail lui offre, allant du noir, au blanc ou encore au rouge.

Carmilla est dans un tout autre genre, sa transformation changeant de nombreux détails physiques. Sa peau devenant totalement pâle, à la limite du blanc par moments. Ses cheveux se raccourcissant, lui donnant un aspect relativement opposé à son apparence de nuit, tout en changeant de couleur, quittant le brun pour tomber dans un noir profond. Depuis sa rébellion contre Hela, des mèches blanches ont fait leur apparition. Son visage devient beaucoup plus dur, tandis que ses yeux virent dans un bleu très clair, donnant un aspect clairement surnaturel. Depuis sa révolte contre sa maîtresse, elle semble aussi beaucoup plus marquée. Naturellement, elle dispose également de canines particulièrement développées. Carmilla est aussi beaucoup plus énergique, pouvant surprendre par son hyperactivité et ses gestes parfois brusques, débordant littéralement de vie. Au niveau de son habillement, nous arrivons dans un style beaucoup plus gothique. Son habit principal étant une combinaison noire, s'ouvrant d'une fermeture éclair, sur laquelle se trouve un corset en cuir, recouvert de nombreux symboles ayant une signification toute particulière pour elle. La plupart du temps, elle porte par dessus tout cela un long manteau noir, dissimulant les holster accrochés à ses cuisses. Il permet également de transporter différentes armes de jets, comme des couteaux ou des disques/shuriken s'enfonçant profondément dans la chair.


Caractère
Beaucoup de personnes recherchent l'immortalité, imaginant une existence idyllique, Carmilla est la preuve du contraire. Passant à travers les siècles, elle a tant vécu et perdu encore plus, au fil des années, sa psychologie a évoluée, s'est adaptée, pour pouvoir survivre. Coeur brisé, esprit en miettes, la jeune femme a dévoré des vies, s'en est créé et est devenu particulièrement complexe.

Commençons par le commencement, Carmilla. Sous sa forme de vampire, arrivant de nuit, la belle est soit une amante hors pair, soit un prédateur unique en son genre. N'étant pas du tout subtile, elle n'est pas le cliché du vampire que les gens connaissent, oeuvrant dans l'ombre, manipulant, elle répéterait d'un air sarcastique qu'il vous suffit de regarder nos politiciens pour voir ce genre de choses. C'est une chasseuse, elle se fond effectivement dans l'ombre, attend, puis frappe de toutes ses forces. La vampire utilise ses sens avec efficacité, mais n'est pas dans la subtilité, elle est du genre à foncer dans le tas, faire des dommages collatéraux et montrer sa supériorité par la force brute et la terreur. Son regard est souvent haineux, froid, bien que le bleu de ses yeux a tendance à charmer, malgré la haine qui s'en dégage. Elle est dans le démonstratif, tout dommage, physique ou moral, sur sa personne et ses proches est sévèrement réprimandé, souvent par une mort atroce et spectaculaire. Si elle est patiente pour chasser ses proies, ce n'est pas le cas lorsqu'elle veut quelque chose, pouvant faire connaître à ses victimes des douleurs qu'ils ne connaissaient pas. Elle semble être une force de la nature, écrasant ses adversaires, les massacrant tant qu'ils ont un souffle de vie. Si elle tombe, elle se relèvera toujours, même à bout de force, elle combattra. Elle est un exemple de force, une volonté hors norme de toujours triompher, ayant créé la fameuse légende sur l'esprit sans limites des vampires. Sa force est aussi sa plus grande faiblesse, Carmilla est une survivante, montrant sa force à chaque instant et ne venant que rarement en aide aux plus faibles. Elle est individualiste, malgré ses besoins, elle refuse l'aide, n'en donne que rarement et n'admet jamais la moindre dépendance. Elle n'obéit à aucune règle, soit on l'accepte ainsi, soit on dégage.

En terme relationnel, Carmilla fait honneur à sa réputation, étant une amante hors pair, débordant d'énergie, ne s'arrêtant que lorsqu'elle estime que le plaisir offert et reçu étaient suffisants. Elle voue un culte au plaisir, utilisant tous ses outils à disposition, allant de sa langue pointue, aux canines et leur effet jouissif, à ses longs doigts blancs. Néanmoins, Carmilla ne connait plus l'attachement depuis son "changement". Il serait plus exact de dire qu'elle n'est plus du genre à vouloir une relation, bien qu'elle puisse aimer, son romantisme débordant encore de son cœur en morceaux. Elle ne veut que vivre au jour le jour, sans connaître la vie de l'autre, ses relations, ce qu'elle fait. Tout ce qui compte, c'est qu'à ce moment, elle est avec elle et doit donc en profiter, tout comme lui faire profiter. Cela exclue naturellement toute vie de famille, de vie véritablement ensemble et bien entendu, la jalousie. Elle ne pose qu'une règle, lorsqu'on passe une soirée avec elle, le reste n'importe pas. Le monde n'existe plus, les tracas, tout cela reste derrière la porte. Elle s'occupera de son amante et inversement, tout simplement.

Cécilia, sa forme de jour, est beaucoup plus différente, bien que ce ne soit pas vraiment un changement de personnalité, mais une armure destinée à la protéger. Comme sa forme physique est particulièrement faible, à cause des effets néfastes du soleil, sur son organisme, elle semble souvent d'une fragilité extrême. Néanmoins, tout comme Carmilla, elle n'accepte aucune aide, montrant encore plus sa force d'esprit hors du commun. Elle délègue ses affaires professionnelles, mais ne supporte pas qu'on l'aide dans sa condition physique. Particulièrement douce et protectrice avec ses "filles", elle ne supporte pas qu'on la prenne en pitié. Elle peut montrer une force de caractère et une énergie surprenante lorsqu'elle voit qu'on la considère comme faible. Particulièrement tactile, Cécilia possède un véritable langage corporel, sensuelle, gracieuse, son attitude frôle le flirt à chaque instant, bien que ce ne soit qu'un jeu pour la plupart du temps. Une pose, un regard, son sourire ravageur, jusqu'à sa voix, tout est un appel à lui céder, alors qu'elle ne fait naturellement aucune avance. Du moins, elle ne le fait pas au travail.

Au niveau relationnel, Cécilia joue beaucoup sur cette attitude de flirt, bien que n'étant pas intéressée par les personnes ayant besoin d'aide. Elle est d'une nature à aider les autres, puis leur rappeler que si ils avaient effectivement besoin qu'elle intervienne, ils se feront bouffer toute leur vie. Toujours aussi tactile, elle est parfois considérée comme une véritable garce sans cœur, malgré sa gentillesse plus que visible. Elle n'hésite pas à charmer par ses gestes, avant de leur coller un bon râteau. Une caresse sensuelle sur la joue, un regard, un effleurement des lèvres du pouce, avant de retirer tout contact et dire qu'elle n'est pas intéressée par ce genre de personnes. Si elle agit de manière purement mental, cela ne l'empêche pas de garder cette attitude passionnée sexuellement parlant. Le charme est toujours important, même en s'envoyant en l'air, elle incite à faire plus, comme si le jeu continuait. Naturellement, elle est beaucoup moins endurante, elle s'assure alors de redoubler d'efficacité pour profiter un maximum.

La fusion de ces deux côtés est la véritable personne se cachant sous le masque, sous cette tenue attirant l’œil, Mircalla. Prenant l'apparence de Cécilia, utilisant le métabolisme de Carmilla la nuit, elle se libère de tout tourment et joue dans une cour de séduction que peu peuvent rejoindre. Ce n'est que depuis sa libération d'Hela qu'elle est capable de contrôler sa transformation et ainsi, être elle même. Particulièrement franche, sans la moindre limite, n'acceptant aucune règle, n'ayant aucun tabou, elle peut sembler particulièrement déroutante. Mircalla ne se montre que lorsqu'elle chasse, c'est à dire lorsqu'elle veut se changer des idées ou prendre tout simplement son pied. C'est une créature de nuit, suivant son instinct, suivant ses désirs et jouant sur la chance en ayant que très peu d'endroit fixe pour se détendre. Elle est particulièrement cash, si elle a envie de coucher avec quelqu'un, elle le lui dira directement. Appréciant toujours autant ce jeu de séduction, elle n'hésitera pas à flirter, tenter, tout en appréciant de voir le désir ainsi provoqué. Même si ses désirs et ses qualités d'amantes ne sont plus à prouver, elle n'est jamais acquise.

Il y a une différence entre se défouler et offrir une nuit exceptionnelle. Lorsque quelqu'un l'intéresse vraiment et qu'elle n'agit pas juste pour calmer sa frustration, elle jouera un jeu de séduction particulièrement développé et intense. Elle ne se laissera pas tout de suite tentée, voudra voir de quoi est capable la personne la désirant, la poussant jusqu'à un seuil l'intéressant. Elle lui fera connaître une nuit phénoménale, avant de la quitter le lendemain. Si l'intérêt est encore présent, pour un second round, elle n'ira pas directement au but, elle voudra redenouveau connaître ce jeu de séduction et lui fera connaître une nuit différente, mais toujours aussi orgasmique. A ce stade, elle se dévoilera plus, montrant ses canines, prenant son aspect vampirique et utilisant réellement ses facultés physiques bien particulières. Si la personne ne fuit pas, ce qui n'est que rarement arrivée, un autre type de relation débutera alors. Lui proposant soirées, d'autres idées toujours aussi perverses, mais également une profonde tendresse et une recherche d'affection. Toujours en charmant, toujours en voulant plaire, elle se libérera de plus en plus. Il peut même arriver un moment où elle aura des sentiments, mais à part dire que c'est le cas, elle ne voudra rien de plus. Comme expliqué, être en couple est hors de question, c'est un échange, pouvant devenir régulier, avec de vrais sentiments...Mais le couple entraîne une dépendance trop forte, une faiblesse et elle ne veut plus jamais revivre ça.

Plus jamais on ne la manipulera, plus jamais on ne la trahira. Elle ne fait pas de concession, elle fait ce qu'elle aime et n'accepte aucun compromis. Le mensonge n'est pas toléré, c'est d'ailleurs pour cela qu'elle donne son vrai nom lorsqu'on l'intéresse. C'est aussi pour cela qu'elle montre sa nature, elle préfère prendre mal une chose avec franchise, puis revenir plus tard pour se réconcilier, naturellement...à sa façon.

Il y aurait tant à dire, tant à expliquer, mais pour cela, il vaut mieux la découvrir par vous même, en bien...ou en mal.



Histoire

Voir le deuxième post Wink


Relations, Inventaire et Autres

Relations
  • Loki : Bien qu'étant au service d'Hela, c'est Loki qui créa de toute pièce la vampire, la tuant et la contrôlant. Son créateur est la personne qu'elle déteste le plus et s’entraîne chaque nuit dans l'espoir de le tuer. Malgré tout, elle ne sait pas si elle pourra aller jusqu'au bout de sa vengeance. Elle n'est pas sans cœur, il est juste brisé et elle refuse de détruire celui de son ancienne amante en tuant son père...Encore faut il qu'elle en ait la force même théorique.

  • Hela : Étant sa maîtresse, dans le sens esclave du terme, Carmilla a œuvré durant longtemps pour tuer les mages lui faisant de l'ombre. Apprenant de la part de Strange la vérité, elle a combattu la déesse de la mort, arrivant à la blesser gravement sous sa fureur, avant de perdre ses forces. Elles se sont revues depuis et la vampire a finalement accepté de retravailler pour elle, mais selon ses conditions.

  • Strange : Docteur Strange. Son adversaire le plus puissant à ce jour, ayant réussi à réveiller ses souvenirs les plus enfouis et lui faisant voir l'horrible réalité sur Loki et Hela. Il a finalement relâché la vampire en lui permettant de trouver sa propre voie, une décision que tous ses collègues sorciers n'ont clairement pas approuvés.

  • Arya : Bien qu'ayant été amantes que peu de temps, les sentiments de la vampire pour la jotunn étaient particulièrement puissants. Elle a finalement fuit la jeune femme en apprenant son lien avec Loki. Ignorant si la métamorphe était sincère ou non, elle a prit quelques mois pour revenir, sans pour autant la retrouver. Ayant appris qu'elle avait une autre vie, la vampire aimerait pourtant lui reparler. Mine de rien, c'est la femme l'ayant le plus marquée et lui ayant permis de changer...

  • Basilisk : Le mercenaire et responsable de la sécurité du SHIELD est plus ou moins le "patron" de Carmilla. Ayant créé les cleaners, il permet à la vampire de se "défouler" en toute légalité. En vérité, il s'agit d'un arrangement officieux entre elle et l'organisation, elle "nettoie" pour eux en cas de crise et l'agence ne la traque pas. Leur relation est teintée de respect, bien qu'ils sont autant alliés qu'ennemis. Ils s'envoient régulièrement des menaces de mort pour se rappeler que si l'un trahit, l'autre le tuera. Toute amitié est clairement impossible, mais en même temps, c'est un homme.

Inventaire/Équipement –
  • Carmilla possède tout un arsenal dans son manoir, allant des armes à feu, arbalètes, armes de jet, aux armes blanches. Elle dispose également d'armes "inhumaines", des pistolets plus puissants, empêchant un humain de les magner, ainsi que des munitions expérimentales. Cela va des balles explosives, aux radiations UV, traquant ses "enfants" un peu partout dans le monde.
    Spoiler:
     


Autre –
...

Qui êtes-vous ? Région, âge, expérience RP...

Pourquoi nous ? Comment avez-vous découvert le forum ? Avez-vous eu des difficultés en arrivant ?
=> Code du Règlement :
 

Crédits image de l'avatar – NOM DE L'IMAGE par NOM DE L'AUTEUR.
Carmilla

©️Shaneliae | Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Réputation : 24
Date d'inscription : 04/11/2017

MessageSujet: Re: Carmilla   Lun 6 Nov - 18:31





Cécilia
Identité Fictive – Cécilia Orpha

Nom complet – Mircalla Karnstein

Surnom/Alias – Carmilla

Âge – 24 ans officiellement, réellement 495 ans

Nature – Mutée

Sexualité – Homosexuelle

Nationalité – Américaine, originellement Autrichienne

Domicile – Los Angeles, anciennement New York

Villes d'influence – New York et Los Angeles

Organisation – SHIELD, Strategic Homeland Intervention Enforcement Logistics Division.

Groupe – Cleaners

Profession – Top modèle et agent du SHIELD



Capacités


Spécialités/Compétences – Excellente combattante, ayant perfectionné son style de combat au fil des siècles via de multiples arts martiaux. Extrêmement douée avec les armes à feu, spécialiste des pistolets, armes de jet et arbalètes. Également douée à l'épée et au couteau de combat.

Pouvoirs/Dons – Vitesse, force et agilité surhumaine. Sens ultra développés, régénération et prolongement de sa durée de vie en buvant du sang. Grande sensibilité aux rayons solaires, lui faisant perdre tous ses pouvoirs et affaiblissant son métabolisme.

Aptitudes – Parle une dizaine de langues, le langage des signes et de nombreuses langues anciennes. Excellente joueuse de Poker, de billard et de fléchettes.


Physique et Caractère

Physique
Voir le premier post Wink


Caractère
Voir le premier post Wink


Histoire

Carmilla naquit en Autriche, dans ce qui était autrefois le duché de Styrie, sous les traits de Mircalla Karnstein en 1522. Son enfance ne fut pas des plus idyllique, apprenant tout ce qui était nécessaire à une personne de son rang, devant après tout devenir comtesse. Très tôt, on lui fit comprendre quelles seraient ses priorités dans la vie : se marier et faire perdurer sa famille en procurant à cette dernière une descendance, de préférence un héritier mâle. Ce n'était pas vraiment inhabituel à cette époque, mais si la beauté n'influençait pas forcément lors des mariages, Mircalla comprit très rapidement que sa jeune existence risquait d'être infernale. N'ayant strictement aucune attirance envers les hommes, étant totalement saphiste, elle n'attendait pas vraiment son mariage avec beaucoup d'impatience. L'homosexualité n'étant pas vraiment appréciée, la jeune femme garda pour elle ses penchants, se contentant simplement de faire ce que l'on attendait d'elle. Elle fit donc le bonheur des Karnstein, épousa son merveilleux mari et supporta sa nuit de noce par la même occasion.



Une ombre vint s'ajouter au tableau dans ce cadre si "idyllique", l'impossibilité pour la comtesse d'avoir des enfants. Bien qu'elle ne soit pas stérile, chaque tentative se soldait par une fausse couche, au point où elle passa pour un être "maudit". Cruelle ironie du sort, son mari n'était pas exactement le genre de cliché habituel de l'époque, aimant réellement sa belle, un amour qui ne serait, malheureusement pour lui, jamais partagé. Au fil du temps, Mircalla passa passablement de temps avec une de ses domestique, étant devenue sa confidente, son amie et par la suite, bien plus que cela. Son secret le plus cher était ainsi conservé, ayant trouvé un moyen de s'épanouir un minimum. Elle vécut ainsi sa double vie, ne voyant en son époux qu'une torture malgré toutes ses attentions.

Ce petit enfer programmé s'arrêta brusquement à ses vingt-quatre ans, lors d'un bal qui scella à jamais son destin. Ce genre d'événements étant bien entendu monnaie courante, la comtesse n'avait donc aucune raison de s'en méfier, peut être aurait-elle dû. Elle fit la rencontre d'un étrange individu, habillé de couleurs vives, la voix envoûtante, le regard hypnotique, profitant de l'éloignement de son mari pour l'approcher. Très bon danseur, le gentilhomme entama une discussion remplie de sous entendus qui inquiétèrent au plus haut point Mircalla lors de leur valse. Lui demandant son avis sur diverses dames, parlant de son intérêt pour les domestiques et lui demandant à quel point elle pouvait dissimuler ce qu'elle ressentait réellement. Inquiète, mal à l'aise, elle fut néanmoins incapable de lui échapper, son cavalier lui posant finalement une seule et même question.

Que seriez vous prête à faire pour changer de vie ?
- Gentilhomme du bal.



Strictement tout.
- Mircalla Karnstein.

Ce fut les dernières paroles de la comtesse, elle ressentit une violente douleur à la gorge, puis s'écroula dans la salle de bal. Son cavalier venait simplement d'enfoncer un objet dans sa gorge, qui provoqua rapidement une perte de sang et la condamna au grand vide. Personne ne vit cet étrange personnage danser, discuter et encore moins la tuer, la mort de la jeune femme fut la seule conclusion à cette triste histoire. Elle succomba dans les bras de son époux, à qui elle n'adressa même pas un regard, rendant son dernier souffle avec une certaine satisfaction, celle de quitter un monde ne pouvant pas la comprendre. Ce fut la fin de Mircalla et la naissance de Carmilla...

Peu après cet événement, la jeune femme se réveilla en sursaut, dans un lit qu'elle ne connaissait pas, de même que pour la demeure où se trouvait. Elle fit alors la connaissance de la douce Laura, fille unique d'un noble anglais, lui expliquant qu'elle n'avait rien à craindre, ayant simplement fait "une de ses crises". Carmilla serait une jeune femme ayant eu un accident, ayant détruit toute sa famille, étant la seule survivante. Le maître des lieux ayant eu la bonté de l'accueillir en sa demeure depuis quelques temps. Carmilla n'avait aucun souvenir, ni de sa vie passée, ni de ce fameux accident, se contenant de croire sur parole la jeune femme. Elle découvrit alors une toute autre vie, se rapprochant de plus en plus de la belle Laura, se libérant de sa frustration de jadis, bien qu'elle n'en avait pas conscience, en lui déclarant sa flamme. La passion ardente, si imprévisible de sa mystérieuse amie, séduisit la douce noble, qui l'accepta entièrement, malgré le profond désaccord de son père. La relation des deux femmes fut on ne peut plus surprenante pour la période, se lâchant totalement et cultivant même un attrait certain pour le tabou et l'interdit.



Le plus vif souvenir de ce moment précis de l'existence de Carmilla fut l'un des présents de Laura. Elle fit forger une boîte ne s'ouvrant qu'avec une seule clé, le pendentif qu'elle avait toujours autours du cou. Ce contenant avait surtout été créé pour dissimuler l'absinthe qu'elles buvaient au nez du père de Laura. Cette dernière affectionnant particulièrement un certain mélange, l'ayant confié à son amante. Ce moment privilégié, débouchant sur une toute autre interaction bien entendu, était un rituel qui marqua réellement la jeune femme. Malheureusement, comme à chaque fois, il y avait une ombre au tableau, on ne peut revenir de la mort sans une contrepartie.

Carmilla était une jeune femme fragile, profitant de sa relation pleinement dans la crainte que sa santé si précaire ne lui fasse défaut. Petit à petit, elle commença à s'enfermer dans sa chambre, créant une profonde inquiétude dans le cœur de la belle Laura. Chaque fois que la nuit noire faisait son apparition, la jeune femme s'enfermait à double tour, ne laissant personne, pas même son amante, l'approcher. Étant régulièrement visitée par d'horribles hallucinations en pleine nuit, elle ne voulait pas que son aimée la découvre dans cet état. Chaque soir, elle revoyait sa mort, en tant que spectatrice, tombant sur le sol glacé de la salle de bal, sentant son sang la quitter peu à peu. Les visions devinrent de plus en plus fréquentes, jusqu'au moment où une déformation se fit. La femme de son rêve eut alors les cheveux noirs, la peau blanche, des yeux bleus et le sang ne quittait plus son être, il revenait en elle. C'est à ce moment qu'elle se découvrit dans le miroir, ses cheveux ayant raccourcis, étant devenus noirs, sa peau étant blanche, ses yeux virant dans un bleu surnaturel et d'immenses canines ayant fait son apparition sur sa dentition. Ce changement physique s'accompagna par une faim et une soif insatiable, qui créa un tout nouvel enfer programmé, exactement comme par le passé.

Au départ, Carmilla refusa d'y succomber, mais malgré la nourriture qu'elle ingurgitait, l'eau ou le vin qu'elle buvait, elle fut incapable de calmer ses envies. Elle profita alors des moments où elle s'enfermait pour quitter en douce la demeure, découvrant également l'évolution de ses capacités physiques. Elle trouva alors une écurie, où elle tua tous les chevaux, les vidant de son sang avant d'être enfin calmée. Plus tard, ce fut un troupeau entier de vaches, jusqu'à comprendre qu'elle ne pouvait pas continuer ainsi et tua son premier humain. Vidant de son sang une fermière, n'hésitant guère longtemps avant de lui ôter la vie, ne redevenant elle même qu'après l'avoir massacrée. Même si elle était terrorisée par ce qu'elle était capable de faire et horrifiée par ce qu'elle venait d'accomplir, la vampire relativisa très rapidement. Tant qu'elle tuait des personnes pouvant mourir tous les jours sans qu'on ne les remarque, elle ne se ferait pas attraper et tant qu'elle calmait ainsi ses envies, Laura n'aurait rien à craindre. Cette pensée, bien que malsaine, la rassura au plus haut point, bien que ce ne fut que provisoire.



Malheureusement, ses sentiments pour son aimée se mélangèrent avec ses nouvelles pulsions et elle commença réellement à désirer le sang de sa chère et tendre. Refusant de la blesser, elle tenta tant bien que mal de fuir la résidence, étant prête à sacrifier leur relation en échange de la survie de Laura. Elle eut beaucoup de mal à s'y résoudre, mais tenta tout de même l'expérience. Il ne fallut malheureusement que quelques heures hors de la demeure pour qu'elle soit prise d'une envie folle de revenir sur ses pas, comme si une force supérieure l'influençait. Elle dut se résoudre à l'idée qu'elle ne pourrait pas fuir cette situation, devant trouver autre chose. Elle supplia à Laura de mettre fin à leur relation, de l'éloigner d'elle à tout prix, naturellement, elle n'en fit rien. Carmilla pleurant, elle resta dans les bras de son amante, sans dissimuler sa forme nocturne, qui fut on ne peut plus séduite par cette nouvelle apparence, malgré le danger imminent. Cette nuit là, la vampire passa d'un baiser passionné à sa première réelle morsure, commençant à prendre un peu de la vie de la seule personne qu'elle aimait réellement.

Les nuits se suivirent, chacune entraînant une morsure prenant peu à peu la vitalité de la belle Laura. La vampire était arrivée à un stade où elle ne pouvait plus se contrôler, son corps ne lui appartenait plus, chaque morsure la tuant petit à petit au fond de son cœur, tout autant qu'elle dérobait la vie de sa bien aimé. Leur dernière nuit arriva donc fatalement, malgré toutes les tentatives de la jeune femme pour empêcher l'inévitable. Elle tenta d'arracher ses canines ou encore de les couper, elle ne fit que détruire les ustensiles qu'elle utilisait, même les armes les plus aiguisées. Elle essaya de mettre fin à ses jours en sautant du haut de la demeure. Elle ne réussit qu'à faire une longue chute qui ne se termina que par un atterrissage parfait, ne pliant que durant une seconde ses jambes avant de se relever. Elle voulut alors d'utiliser des armes blanches pour s'éliminer, mais encore une fois, une force supérieure l'empêcha d'aller jusqu'au bout. Pour finir, elle s'attacha dans sa chambre, avant de tout simplement détruire la solide corde d'un simple mouvement, guidé par cette volonté ne lui appartenant pas, d'aller voir Laura...

Le chemin jusqu'à sa chambre sembla durer une éternité, un souvenir qui restera gravé à jamais dans sa mémoire. Laura était devenue aussi blanche qu'elle, souriant doucement à son arrivée, acceptant avec douceur sa mort imminente. Elle étreignit la vampire, collant ses lèvres sur les siennes en lui murmurant des mots qui hanteront Carmilla à travers les siècles.

Sache que je t'aime et que rien de tout cela n'est de ta faute.
- Laura.

Pleurant, son amante lui déroba lentement le reste de sa vitalité, avant de prendre sa douce dans ses bras, refusant de la lâcher durant de longues heures. Elle hurla ensuite, frappa le lit sans réussir à avoir la moindre force, avant de se laisser tomber à côté de celle qu'elle venait de tuer, attrapant sa main sans oser la regarder. Elle ignora le temps qu'elle avait passé à rester à ces côtés, mais cela lui sembla durer une éternité. Elle s'ouvrit ensuite les veines, tentant de faire revenir à la vie son amour en lui donnant son propre sang, mais malheureusement, ce qui était dans les légendes resta dans les légendes. Lorsque le père de Laura et les domestiques arrivèrent, folle de chagrin, elle les élimina dans une rage qui lui sembla incontrôlable, mais qui pour une fois, venait d'elle et non d'une force mystérieuse. Observant la scène sanglante durant de longues heures, elle finit par prendre le pendentif de son amour, la caisse contenant leur absinthe et s'enfuit de cette demeure, qu'elle aurait bien voulu démolir pierre par pierre si cela lui permettait d'oublier.



Après quelques temps passer à errer, tuant pour assouvir sa soif sans la moindre hésitation ou considération, Carmilla revint là où tout avait commencé, au château des Karnstein. Ses souvenirs revenant peu à peu, son retour fut pour elle comme un voyage initiatique, retrouvant la mémoire à chaque objet qu'elle toucha. Elle ne trouva trace de son ancien mari, bien que ce ne fut pas exactement sa priorité du moment. Là bas, elle retrouva un des verres appartenant à sa famille, un cadeau de mariage, finement ouvragé, qui trouva sa place dans la fameuse boîte, juste à côté de l'absinthe. La demeure comtale étant déserte, sans le moindre occupant, pas le plus petit domestique. Les seules personnes qu'elle rencontra sur le moment ne furent que son reflet, sur les nombreux miroirs de son ancienne demeure. Loin de la légende ridicule privant les vampires d'un reflet, la jeune femme ne supporta pas de voir son apparence nocturne, celle qui avait dérobé la vie de celle qu'elle aimait. Un par un, elle brisa chaque miroir, se retrouvant au bout de quelques heures, avec la main dégoulinant de sang, son propre sang. C'est à ce moment là qu'elle la rencontra...

Alors qu'elle n'avait pourtant ressenti aucune présence, une jeune femme à la beauté stupéfiante fit son entrée dans cette pièce si tragique. La peau pâle, les cheveux longs et noirs, les yeux rouges, des formes somptueuses, portant une robe verte épousant parfaitement ces dernières, il était difficile de ne pas la remarquer. Elle portait le nom d'Hela, magicienne de son état, voulant visiblement aider la vampire. Refusant d'abord de l'écouter, allant jusqu'à l'affronter, elle fut forcée de lui prêter un peu plus d'attention lorsque l'étrange femme arrêta une de ses attaques avec une facilité déconcertante. La magicienne lui parla alors de sa transformation, de ses rêves lugubres et de son passé. Le dernier sujet abordé fut celui de Laura, provoquant la colère de la vampire, qui se libéra des mains de l'étrange femme en se brisant volontairement le bras et la collant contre le mur en l'attrapant par la gorge. Hela, bien que surprise, lui demanda d'utiliser cette colère, de rendre justice à son amour perdu, comme elle le lui avait dit, toute cette situation n'était pas de sa faute, utilisant mot pour mot la dernière phrase de la belle. Il ne lui fallait pas beaucoup plus pour tomber sous son emprise.



Hela lui promit de briser sa malédiction, lui expliquant que son état avait été provoqué par un groupe de mages, lié à un groupe nommé "l'Ordre". Désireux de tester de nombreux pouvoirs, ils avaient choisis Carmilla dans un bal, la tuant, modifiant sa mémoire et trompant la famille de Laura en organisant le fameux accident. La religion n'avait aucun rapport avec les vampires, contrairement à ce que disaient les légendes, ce n'était que des créatures créées par un puissant rituel de magie noire. Si Carmilla tuait les mages responsables de ce rituel, elle pourrait redevenir humaine, rien n'était gravé dans le marbre. Mais avant cela, elle devait apprendre à les combattre. Naturellement, la vampire n'hésita pas à une seconde, plus par envie de revanche que par envie de redevenir humaine, au moins sa monstruosité servirait à quelque chose.

Pendant les mois qui suivirent, Hela montra tous les sortilèges utilisés habituellement par les membres de l'Ordre, tout en lui apprenant à empêcher ces derniers d'en lancer de nouveaux. Elle apprit rapidement que malgré ses immenses capacités physiques, sans contrôle ou méthode pour les utiliser, elle n'irait pas bien loin. De même, dans cet univers, elle rencontrerait de toute manière une personne plus forte qu'elle, la vampire devait donc compenser avec un équipement plus adapté. Elle reçu alors de nombreuses armes de jets, une épée et une arbalète, perfectionnant ses connaissances avec différentes invocations de la magicienne avant de passer aux choses sérieuses. Hela utilisa ses fortes capacités physiques pour permettre à la vampire de contrôler parfaitement sa force, n'étant satisfaite que lorsqu'elle jugea que Carmilla devienne un danger physique pour elle. Une fois que ceci fut fait, elle la lâcha sur l'antre des membres de l'Ordre.



Un combat peut être brouillon lorsque la personne en question l'expérimente pour la toute première fois. Ce n'était pas le cas de Carmilla, mais c'était bien évidemment le but recherché de la déesse de la mort. Suivant ses instincts, son entrainement et sa fureur, la vampire fit un véritable carnage. Les sorciers n'étaient pas de taille devant un tel déferlement de haine, l'incarnation même de la vengeance. Attachée, blessée, envoyée à travers des murs, perforée, brûlée, elle se relevait, encore et encore, massacrant les sorciers terrorisés. Elle se montra très rapidement sans pitié, un véritable prédateur, ignorant ses blessures, se soignant à chaque gorgée de sang, créant un spectacle macabre absolument parfait pour ses créateurs. Touchant ses canines, elle constata que sa forme monstrueuse était toujours d'actualité et revint voir Hela. Elle lui apprit que seuls les membres les plus influents avaient participé au rituel et que ce n'étaient que des apprentis. Elle devait trouver les maîtres et les traquer, tout en devenant plus forte, après tout, elle avait eu du mal contre le bas de l'échelle.

L'entrainement se poursuivit, ainsi que sa traque, d'abord les autres sorciers, aveuglé par son désir de vengeance, ainsi que d'autres vampires. Bien qu'étant la première, Hela lui apprit que les mages avaient utilisé son sang pour créer des copies meurtrières, sur d'autres personnes, beaucoup plus incontrôlables. De plus, ils propageaient sa malédiction et empêchaient son sang d'être purifié, elle devait donc massacrer sa "progéniture" pour guérir. Naturellement, ce n'était qu'un plan bien huilé, les vampires devaient représenter un défi de taille pour la jeune tueuse. Chaque adversaire la forcerait à devenir bien plus meurtrière, plus expérimentée, afin de devenir une arme parfaite.

Le temps défila et elle causa de terribles pertes à l'Ordre, qui décida de se dissimuler, s'assurant que ses sanctuaires principaux ne seraient jamais trouvés par ce monstre sanguinaire. Ils ignoraient comment Carmilla les trouvaient, ne se doutant pas qu'Hela était derrière tout cela, donc devaient agir avec discrétion, tout en se faisant traquer hors de leurs lieux "sacrés", la protection du monde en dépendait. Se fondant dans la masse, guettant chaque nuit une trace de ses ennemis, la vampire attendit la moindre occasion de frapper, la vengeance étant devenue sa seule raison de vivre. Elle élimina bien entendu d'autres vampires, toujours de plus en plus forts, selon le plan de la déesse de la mort. Mais ce ne fut que bien plus tard que commença son premier vrai défi.

En 1620, frôlant le siècle, Carmilla entendit parler de la comtesse sanglante, Erzebeth Bathory, sensée être morte depuis plusieurs années déjà. Hela refit alors son apparition, lui dévoilant de nombreux détails sur cette dernière. S’ensuivit une longue traque, forçant la vampire à devenir plus maligne que ses adversaires et surtout, à faire totalement confiance à son instinct. Les manigances de la comtesse manquèrent de nombreuses fois de lui coûter la vie, collant parfaitement à la légende du vampire manipulateur. La chasseuse était brutale, mais n'allait pas vraiment dans la finesse, elle ne se reconnaissait donc pas dans cette légende urbaine. En revanche, Bathory était un exemple bien plus concret. Après une dizaine d'années à la manquer de peu, sans jamais pouvoir avoir le moindre face à face, la vampire accepta à nouveau de renouer avec sa sexualité. Elle séduisit la comtesse, en entendant parler d'une réception, sans la moindre arme et l'éblouit de par sa beauté et son érotisme. Chaque regard, chaque sourire, chaque mouvement de son corps était un appel beaucoup trop irrésistible pour la vampire. Bien que préférant les vierges, elle ne tarda pas à lui succomber. Se transformant en véritable veuve noire, Carmilla décida d'effacer toute trace de méfiance et devint une véritable diablesse, lui offrant une nuit de débauche absolument inimaginable pour l'époque. Après avoir épuisée sa partenaire, son regard passa de l'excitation à la fureur et elle lui arracha la tête. Contemplant son oeuvre, elle "accepta" le monstre qu'elle était devenue, appréciant tout de même d'avoir renoué avec un fragment de sa vie. Elle n'éprouva pas le moindre regret ou autre émotion, l'image de Laura revenant sans cesse.

Tu es sans pitié, ton cœur est si glacial...
- Hela.

Mon coeur n'est pas froid, il est brisé.
- Carmilla.



La rumeur de Carmilla devint rapidement une légende, bien que le public ignora tout de son existence. Les vampires surent se cacher de leur "mère", l'Ordre devint de plus en plus discret et il fallut attendre bien des décennies pour que l'un de ces deux groupes fasse une erreur. La vampire était patiente, bien que son envie de tuer devenait de plus en plus incontrôlable. Elle avait tentée de compenser avec différentes relations sexuelles, mais bien qu'elle devenait également une légende de ce côté là, offrant des nuits phénoménales, beaucoup trahirent la confiance de la buveuse de sang, effrayés par ces canines qui avaient pourtant provoqués tant d'orgasmes. Frustrée, blessée, toujours autant hantée, elle se réfugia dans l'entrainement et l'adaptation des technologies militaires à son propre style de combat. Elle commença à apprécier tout particulièrement les armes à feu, beaucoup plus efficaces que ses armes de jets, montrant enfin une certaine fiabilité. Ses chasses étaient rares, mais certaines occasions se présentaient et tous les monstres à éliminer n'étaient pas que des vampires. En effet, il existait une créature parfois bien plus sadique que ses "enfants"...l'homme.

Dans les années 1800, Carmilla, alors âgée de 278 ans, quitta son pays natal pour de bon, achetant un manoir à Londres, avec l'héritage de sa famille, investissant bien plus tard dans de grosses entreprises britanniques. Les femmes n'ayant pas vraiment de droit dans ce merveilleux pays, excepté la reine bien évidemment, la vampire fut forcée de se marier pour son "nouveau" départ. Accordant quelques plaisirs à son cher époux, elle s'arrangea pour qu'il puisse profiter de sa fortune, tout en la laissant vivre ses "véritables plaisirs" en secret. Devenue particulièrement maligne, elle se montra de moins en moins au fil des années, puis simula sa mort, avant de revenir comme sa propre fille, cachée au grand public. A la mort de son époux, elle hérita de sa fortune, combinée au patrimoine de sa riche famille. Dans les années 1880, peu enclin à retrouver un époux, elle se fit plusieurs amitiés en se retenant au maximum, ainsi que quelques amantes. Ne pouvant correctement s'épanouir, son excitation révélant ses crocs, elle oublia temporairement sa mission, tout le monde se cachant d'elle après tout. La situation économique devenant totalement ingérable, de nombreuses femmes finirent par se prostituer. Une de ses anciennes amantes n'échappa à la règle, refusant toute aide, se jurant de s'en sortir malgré tout par elle même. Chose qu'elle ne réussit jamais, vu qu'elle fut frappée par un destin sanglant en l'année 1888...devenant la première victime de Jack l’Éventreur.

Réveillant des souvenirs douloureux, la mort de la jeune femme fit sortir Carmilla de sa "retraite", repartant sur le sentier tortueux de la vengeance. Ignorant les consignes d'Hela, faisant une rapide apparition, la vampire commença à traquer le meurtrier, bien décidée à lui faire subir sa propre version de la justice...



Guettant le meurtrier, elle commença à calculer froidement, prête à tout pour venger une personne qui n'était pourtant pas si importante pour elle, ayant surtout trompée son ennui. Pourquoi agir ainsi ? Simplement car la vengeance était une drogue, la seule chose qu'elle connaissait, lui permettant de trouver sa place dans ce monde qui la rejetait. Elle laissa quatre autres femmes, d'une importance absolument insignifiante à ses yeux, mourir, afin de différencier ce tueur de tous les autres à cette période. Que ce soit la violence et la perversion des hommes ou les imitateurs au vu de la médiatisation de cette série de meurtres, elle devait s'assurer de faire payer le bon. Ce n'était pas une histoire de conscience, mais bien de calmer ce besoin de tuer, autant le faire sur celui qui avait réveillé ses vieux "démons". Naturellement, il était plus facile de traquer ce "monstre", que de trouver des sorciers ou des vampires. Elle le retrouva juste après le meurtre de sa première victime, armée d'un bistouri, elle utilisa sa force pour le maintenir contre un mur, lui mutila les parties génitales, le visage, l'abdomen, avant de lui retirer ses organes. Une fois mort, sous les souffrances infligées, à son grand regret, elle s'occupa de sa gorge, avant de se débarrasser du cadavre qu'elle envoya dans la tamise, ainsi que le bistouri, n'en ayant plus l'utilité. Satisfaite, elle pu enfin endormir sa rancœur, avant de tomber sur un livre par hasard, lui créant une blessure tout aussi violente qu'avec son amour la hantant : Carmilla.

Lors d'une soirée avec une de ses amantes, en 1872, elle n'avait pas pu aller très loin dans son moment si parfait habituellement. Rongée par son passé, elle abandonna son armure et lui raconta son histoire, la jeune femme ayant vu ses crocs et sentis, sans pour autant avoir pris la fuite. Peu après, elle disparut de la vie de la vampire, rien de bien surprenant pour Carmilla, qui commençait à avoir la désagréable habitude de cette situation. Seulement, la même année, Sheridan Le Fanu écrivait et publiait Carmilla, un livre dénaturant totalement sa vie. Pervertissant sa vie, sa plus grande histoire d'amour était présentée comme une chasse sexuelle, la "vampirisant" pour mieux la tuer, Laura n'étant victime que d'un amour sombre et particulièrement toxique. Enrageant, elle hurla le nom d'Hela, qui lui avertit qu'elle ne pouvait pas ressusciter les morts, enfin, théoriquement si, mais elle se gardait bien de le dire. Sheridan étant mort un an après la parution du roman, Carmilla ne pouvait donc pas le tuer. Enrageant, la vampire la supplia de lui donner une tâche à la hauteur de sa souffrance et sa fureur.

As-tu entendu parler de Dracula ?
- Hela.

Dracula était un véritable mythe depuis plusieurs siècles, sa plus grosse proie et celui qui lui avait toujours échappé. Un vampire obsédé par la perte de sa compagne depuis plusieurs siècles, ayant calmé sa solitude en s'entourant de femmes qu'il transforma, créant à leur tour une immense lignée. Bien qu'elle comprenait parfaitement le fait de pleurer une compagne, elle ne tolérait pas qu'on propage cette malédiction, sa malédiction. Hela était persuadée qu'en l'éliminant, un énorme pas dans la purification du sang de Carmilla serait accompli, mais pour cela, elle devait d'abord éliminer cette famille maudite. Les localisant, la déesse envoyant sa chasseuse à travers toute l’Europe, un travail relativement long, au vu de la prudence si caractéristique des vampires, qui ne semblaient clairement pas tenir de leur "mère". Neuf ans plus tard, Carmilla avait éliminé pas moins d'une cinquantaine de vampires, revenant enfin vers Hela. Cette dernière avait effectivement des informations sur sa cible principale.

Lors d'une de ses manigances, décidément elle ne comprenait pas cette obligation de jouer les politiciens, le vampire avait découvert que la fiancée du notaire qu'il employé, était le sosie parfait de son ancien amour. Persuadé qu'il s'agissait de sa réincarnation, il quitta ses terres désolées pour rejoindre Londres. Une aventure aussi intéressante qu'épuisante commença alors pour la vampire, elle découvrit qu'elle n'était pas la seule à ne pas faire dans la finesse. Entre un bateau échoué avec un équipage massacré, un loup échappé d'un zoo et une noble qui perd son sang en étant de plus en plus possédée, elle même se trouvait plus subtile. Elle commença donc par repérer la dernière victime, encore vivante, pour l'instant. Une jolie rousse, Lucy Westenra, devenue ensuite Holmwood, de plus en plus malade par son manque de sang, elle fut prise en main par le docteur Abraham Van Helsing. Un imbécile superstitieux qui fit bien plus de mal que Dracula en vérité, il força le vampire à transformer la jeune femme pour la sauver, ayant finalement un minimum de cœur. Comment ? Simplement car introduire du sang d'un humain dans un autre était dangereux, Carmilla connaissait assez le sang pour savoir ce genre de détails.



Le soir de la transformation de Lucy, elle n'eut pas le courage d'attaquer sa cible, son cœur lui faisant mal, se réveillant après tant de siècles de silence. Ce vampire sauvant une femme mourante par sa faute, cela lui rappelait tant de souvenirs. Elle espéra ne pas avoir à tuer la belle rouquine, peut être qu'avec la bonne direction, elle ne serait pas un cancer pour ce monde...C'était sans compter le nouveau coup d'éclat de Van Helsing, qui décapita et perfora le cœur de la jeune buveuse de sang quelques nuits après. Enrageant devant tant d'injustice, elle fut rappelée à l'ordre par Hela sur sa mission d'origine. Dracula sèmerait la mort tant qu'il n'aurait pas Mina Harker, cette femme qu'il considérait comme la réincarnation de sa femme. Elle n'aimait pas briser des cœurs, mais dans ce cas précis, celui du vampire devait être perforé. Rien d'aussi religieux, mais c'était le meilleur moyen de contrer la régénération des vampires, demandant beaucoup trop d'effort.

La vampire suivit le groupe traquant le vampire, dans le but d'empêcher la transformation de la jeune Mina. Elle ignorait si cela pouvait vraiment la sauver, mais pourquoi pas, Hela disait bien que tuer ses "enfants" purifierait son sang, cela marchait peut être dans les deux sens. Encore une fois, les "chasseurs" prouvèrent leur inefficacité, perdant un des leurs, Quincey Morris, dans leur dernière action et échouèrent à tuer Dracula, qui simula sa mort. Carmilla entra dans le château, retrouvant le comte, qui semblait l'attendre, une épée plantée dans le sol.

Vlad.
Mircalla.

- Carmilla et Dracula peu avant leur affrontement.

Ayant une petite discussion, sur la folie, l'amour et la libération de cet enfer, les deux vampires se virent comme des miroirs, ayant passablement de similitudes. Dracula finit par expliquer qu'il partirait en tant que guerrier, la chasseuse devait donc mériter sa proie et utilisa sa forme bestiale pour la tuer. S'emparant de son épée, elle fut projetée hors du chateau, s'écrasant en bas, sur la glace, bien qu’atterrissant sans le moindre problème. Un duel de titans pouvait avoir lieu...



Les pouvoirs physiques de Dracula, sous cette forme ô combien redoutable étaient stupéfiants, mettant de nombreuses fois Carmilla au tapis, avant qu'elle n'utilise sa vitesse pour contre-attaquer. Utilisant sa puissance brute, sa célérité et le tranchant de l'épée du comte, elle le poussa dans ses derniers retranchements, forçant le vampire à utiliser toute ses facultés. Finalement, la vampire l'envoya s'écraser contre la montagne, se dirigeant vers lui, dans une dernière tirade. Elle retira l'épée de son estomac, perfora son cœur et le décapita, par mesure de précaution, avant de tomber au sol. Les heures passèrent, puis elle vit un visage particulièrement beau se pencher au dessus d'elle, Mina Harker. Se relevant, elle lui tendit l'épée et lui demanda de ne pas salir la mémoire de son adversaire, ni la sienne. Bien qu'elle savait qu'au fond, il le voulait, elle avait pour la première fois une certaine amertume en tuant le vampire, repensant à ses dernières paroles.

C'est terminé...
- Carmilla.

Pour moi oui. Mais toi, ô mère, combien de temps devras tu encore "vivre" ?
- Dracula.



Peu de temps après, elle apprit que Jonathan Harker s'était confié à un certain Bram Stoker, alors à l'époque au Lyceum Theater, qui écrira Dracula, en s'inspirant également de l'histoire de Carmilla, oeuvre lui ayant beaucoup parlé. Mêlant le personnage de Dracula avec Vlad Tepes, bien que ce soit son prénom, tout fut perverti et modifié, en faisant même le premier vampire. Perdant foi et confiance en qui que ce soit, la vampire quitta Londres, installant sa demeure, démontée pièce par pièce, dans les environs de New York dés 1900. Elle prit une longue pause, durant laquelle elle hiberna, durant près de 80 ans, ne sortant que pour tuer les sorciers qu'Hela localisait. Finalement, elle s'autorisa, durant les années 1985, à avoir une vie en dehors de sa traque éternelle. Elle profita de sa beauté, se lançant dans le mannequinat, cela semblait si facile et elle n'avait pas besoin de se marier cette fois. Son succès fut immédiat, elle créa très rapidement le personnage de Cécilia Orpha, lançant sa carrière en profitant à nouveau de la vie, que ce soit par le luxe du capitalisme, le sang de ses habitants...ou leur corps. En 2011 elle lança officiellement la société Orpha Models, qui connut un succès fulgurant de par son esprit. Essentiellement composée de femmes, excepté quelques hommes avec une mentalité jugée acceptable, l'entreprise créa rapidement un lien entre chefs et employés, "Cécilia" rencontrant chaque modèle et parfois, défilant avec eux. L'esprit familial, tout en arrivant à faire du business, séduisit bon nombre de modèles, bien que tous ne furent pas acceptés.



Un an après, Carmilla échappa de peu à la destruction de son bâtiment et à une mort certaine, lors de l'attaque de New York par les chitauris. C'est là qu'elle découvrit l'existence d'autres méta-humains, comprenant que sa petite vie tranquille allait clairement être chamboulée, mais se sentant un peu moins seule sur ce cailloux vide servant de planète. Elle entama la reconstruction de son bâtiment, avant de retrouver Hela, reprenant la chasse aux sorciers de plus belle, de manière beaucoup plus efficace, étant à deux doigts de trouver leur repaire, enfin. Elle traqua pratiquant, anciens étant bannis, ayant fait leurs études ou y étant liés, avant de les tuer. Sentant enfin la fin arriver, elle passa son temps dans de nombreux bars, où elle commença à développer un certain niveau pour les jeux proposés, passant le temps. Elle se lia d'amitié avec un barman informateur du nom de Charlie, qui apprit à la connaître, se jurant de lui faire trouver un moyen de réellement vivre.

En 2017, lors d'un recueil d'informations on ne peut plus basique, elle fit la connaissance d'Arya. Jotunn et surtout métamorphe, elle fut rapidement intéressée par la belle aux yeux d'or, sentant enfin son cœur rebattre, bien que douloureusement après tout ce temps. Incapable de lui résister, elle s'offrit très rapidement à elle et déclara encore plus rapidement sa flamme, ne contrôlant pas ses sentiments. La jeune femme lui faisant apprécier ses canines, outil de mort jusque là, sembla l'accepter au delà de toute attente, la trouvant même particulièrement séduisante, autant en humaine, qu'en vampire. Lui faisant découvrir son fameux manoir, elle prit une grande attention à lui faire connaître toutes les pièces au fil du temps...



Elle n'eut pas l'occasion de profiter d'avantage de sa belle amie, Hela faisant à nouveau son apparition, lui disant avoir enfin localisé le siège de l'Ordre, étant ici, à New York. Ils étaient visiblement affaiblis et c'était le moment opportun pour frapper, histoire de les détruire une bonne fois pour toute. Perturbée, Carmilla vit sa vision opposée de ce qu'elle était devenue en tuant Laura et celle qu'elle était aujourd'hui et qui plaisait à Arya. Finalement, elle décida d'en finir, voulant être libérée de ce poids, au pire elle s'arrangerait pour conserver sa nature, mais au moins ne plus traquer ces hommes. En pénétrant dans le sanctuaire de New York, elle fit la rencontre des maîtres sorciers et surtout, de Strange, pardon, Docteur Stephen Strange, sorcier suprême de la Terre. Bien qu'ayant été entraînée à tuer des sorciers et étant particulièrement douée, Strange l'attendait et la neutralisa très rapidement en reproduisant une lumière proche du soleil. Profitant de son état, le sorcier lança un puissant sortilège, brisant les protections d'Hela et dévoila mémoire cachée de la vampire, voyant toute sa transformation, par Loki et Hela. L'un l'ayant tuée et contrôlée pour tuer Laura et l'autre devant la conduire à exterminer les seuls pouvant les menacer sur Terre, l'Ordre. Le sort lui révéla également que la belle Arya n'était autre que la fille de Loki et la sœur d'Hela.



Perturbée, Strange la laissa partir, contre l'avis des autres sorciers, tandis qu'elle errait durant des mois, craignant de retourner auprès d'Arya. Leur relation était elle un plan de plus ? Un mensonge, elle ne savait plus quoi penser. Elle finit par retrouver Hela et l'affronter dans un duel autant féroce que désespéré. Finalement, elle parvint à la blesser gravement, la faisant fuir, avant de perdre connaissance. Strange la retrouva, lui avouant que son état était permanent et que tout n'était donc que mensonge. Hela ne tarderait pas à détruire tout ce qu'elle aimait pour la contrôler, elle n'en était plus à ça près. Faisant tilt dans son esprit, elle fonça à l'appartement de la belle métamorphe et tomba sur Hydra, qui la neutralisa avec facilité au vu de son épuisement. Ils firent de nombreuses expériences sur elle, dans un endroit nommé la base 52, créant à partir de son sang, un vampire made in Hydra. Se laissant dépérir, elle força les scientifiques à lui donner du sang directement en bouche, voyant que la transfusion ne servait à rien.



Naturellement, elle utilisa ses dernières forces pour tuer les scientifiques, les vida de leur sang et avec comme seule arme un bistouri, fit un réel massacre dans toute la base. Elle menaça les responsables, neutralisa les armes pouvant lui faire du mal, puis s'occupa de détruire tout ce qui la concernait. Notes de recherches, membre du personnel, échantillons de sang, laboratoires, puis s'arma de puissants explosifs récupéré dans l'armurerie, ainsi que diverses armes à feu. Il n'était plus que question d'elle, toute cette horrible installation devait disparaître. Elle ne savait pas tout ce qui s'était passé, tout ce qui s'y passait actuellement, mais elle ne pouvait le supporter. Elle ne savait régler les problèmes que d'une seule manière, donc autant faire un gros nettoyage, d'une certaine manière, elle était certaine de rendre service à quelqu'un.



Son cheminement l'amena à affronter les créatures sortant tout droit des expériences d'Hydra, clones, mutés, améliorés, de quoi occuper tout un groupe de super héros. Il s'avère que Carmilla n'était pas une héroïne, elle se fichait de savoir qui était là, soit on quittait la base, soit on crevait en se mettant dans son chemin, c'était aussi simple que cela. Bien évidemment, elle tomba dans la zone où se trouvait le seul vampire, du moins elle l'espérait, créé avec son sang. Se faisant piéger par ce dernier dans une sorte de cage, une arène, un duel à mort commença, la mère, contre son fils, l'original, contre la copie ratée, toute l'histoire de sa vie. Bien que très rapide, le jeune homme n'était pas vraiment de taille contre une exterminatrice de profession. Il tenta d'utiliser des armes empoisonnées pour la neutraliser, sans grand effet sur son métabolisme, n'en déplaise à certains scénaristes farfelus, provoquant donc la colère de la vampire. Le neutralisant en premier lieu, elle ne tarda pas à le tuer, sans le moindre remord, toute cette histoire, cette guerre de sang, n'était qu'une grossière erreur.



Prenant l’ascenseur de service, elle plaça les bombes expérimentales d'Hydra à chaque étage, tandis que le personnel évacuait. De nombreuses personnes tentèrent de l'arrêter naturellement, mais comme à son habitude, elle fut sans pitié. Une fois que tout fut placé, elle quitta le bâtiment et fit exploser toute la base, affichant un sourire ravi, avant de tomber sur une escouade du SHIELD. Prête à résister, elle fit la connaissance de Basilisk, responsable de la sécurité de l'organisation, qui lui demanda simplement de parler. Fatiguée de combattre, elle accepta de le suivre, subissant un interrogatoire bien bourru comme prévu au vu de l'apparence du mercenaire. Impressionné par ses facultés, bien que se doutant qu'elle était plus qu'une victime d'Hydra qui avait fait payé le prix fort à l'organisation, l'homme lui fit une proposition bien particulière. Tôt ou tard, le directeur du SHIELD demanderait sa capture, elle semblait trop dangereuse. Il voulait éviter des pertes d'hommes inutiles, d'appeler les Avengers et surtout de la blesser elle. Il y avait une autre alternative, il formait un groupe, appelé Cleaners. Des agents officieux intervenant dans l'urgence, avec un permis total de tuer, elle pourrait les aider, continuer son "activité", tout en s'assurant de ne ni être traquée, ni fichée. Un marché équitable, qu'elle ne refusa bien évidemment pas, devenant à sa propre surprise, un agent du SHIELD.



Peu après, elle fut recontactée par Hela, prenant de court la divinité en disant qu'elle acceptait de travailler avec elle sous plusieurs conditions. Premièrement, elle ne toucherait plus à l'Ordre, de toute manière, Strange était beaucoup trop puissant. Deuxièmement, elle ne devait pas intervenir si elle venait à affronter Loki. Pour finir, elle ne devait jamais toucher au moindre cheveux de ses proches passés, présents et futurs. Naturellement, elle demanda que quitte à tuer, elle préférait éviter les manipulations, vu qu'après presque cinq siècles, elle commençait à en avoir plus que marre. Elle donna un autre sens à Carmilla en traquant les criminels les plus dangereux, les exécutant, ayant même fait quelques collaborations avec le Punisher. Elle ne sauvait pas, elle ne protégeait pas, elle vengeait, elle était tout sauf une héroïne.

D'un autre côté, elle décida de changer totalement son style de vie. Peu importe qui était la personne qui lui plaisait, elle ne voulait pas connaître son passé, ses liens, avec qui elle couchait ou toute autre chose du genre. Elle voulait profiter, se sentir désirée, qu'on la séduise, qu'elle séduise, d'avoir à chaque instant un moment magique, qu'on s'occupe d'elle et peut être dévoiler des sentiments, mais vivre le moment, sans se soucier du lendemain.

Elle décida également de donner une autre dimension à Cécilia, devenant top modèle, sortant avec les stars trompant leurs femmes, avant de finalement coucher avec ces dernières. Comme diraient certains, l'arroseur arrosé, de quoi donner un bonne leçon aux hommes. Étrangement, même les femmes hétéros tombaient très rapidement sous son charme, étaient intéressées ou acceptaient ne serait ce que pour se venger de l'infidélité de leur époux.



Voici la fin de la tueuse de Laura, de la servante d'Hela, de la vampire perdue d'Arya.

Elle est la chasseuse ne laissant aucune chance aux criminels les plus toxiques pour ce monde. La nettoyeuse impitoyable du SHIELD. La femme qui a traversée et marquée l'histoire.

La vampire originelle, éternelle.

L'amante aux dents longues, la femme sulfureuse surpassant sa légende.

Carmilla.


Relations, Inventaire et Autres

Relations
  • Loki : Bien qu'étant au service d'Hela, c'est Loki qui créa de toute pièce la vampire, la tuant et la contrôlant. Son créateur est la personne qu'elle déteste le plus et s’entraîne chaque nuit dans l'espoir de le tuer. Malgré tout, elle ne sait pas si elle pourra aller jusqu'au bout de sa vengeance. Elle n'est pas sans cœur, il est juste brisé et elle refuse de détruire celui de son ancienne amante en tuant son père...Encore faut il qu'elle en ait la force même théorique.

  • Hela : Étant sa maîtresse, dans le sens esclave du terme, Carmilla a œuvré durant longtemps pour tuer les mages lui faisant de l'ombre. Apprenant de la part de Strange la vérité, elle a combattu la déesse de la mort, arrivant à la blesser gravement sous sa fureur, avant de perdre ses forces. Elles se sont revues depuis et la vampire a finalement accepté de retravailler pour elle, mais selon ses conditions.

  • Strange : Docteur Strange. Son adversaire le plus puissant à ce jour, ayant réussi à réveiller ses souvenirs les plus enfouis et lui faisant voir l'horrible réalité sur Loki et Hela. Il a finalement relâché la vampire en lui permettant de trouver sa propre voie, une décision que tous ses collègues sorciers n'ont clairement pas approuvés.

  • Arya : Bien qu'ayant été amantes que peu de temps, les sentiments de la vampire pour la jotunn étaient particulièrement puissants. Elle a finalement fuit la jeune femme en apprenant son lien avec Loki. Ignorant si la métamorphe était sincère ou non, elle a prit quelques mois pour revenir, sans pour autant la retrouver. Ayant appris qu'elle avait une autre vie, la vampire aimerait pourtant lui reparler. Mine de rien, c'est la femme l'ayant le plus marquée et lui ayant permis de changer...

  • Basilisk : Le mercenaire et responsable de la sécurité du SHIELD est plus ou moins le "patron" de Carmilla. Ayant créé les cleaners, il permet à la vampire de se "défouler" en toute légalité. En vérité, il s'agit d'un arrangement officieux entre elle et l'organisation, elle "nettoie" pour eux en cas de crise et l'agence ne la traque pas. Leur relation est teintée de respect, bien qu'ils sont autant alliés qu'ennemis. Ils s'envoient régulièrement des menaces de mort pour se rappeler que si l'un trahit, l'autre le tuera. Toute amitié est clairement impossible, mais en même temps, c'est un homme.

Inventaire/Équipement –
  • Carmilla possède tout un arsenal dans son manoir, allant des armes à feu, arbalètes, armes de jet, aux armes blanches. Elle dispose également d'armes "inhumaines", des pistolets plus puissants, empêchant un humain de les magner, ainsi que des munitions expérimentales. Cela va des balles explosives, aux radiations UV, traquant ses "enfants" un peu partout dans le monde.
    Spoiler:
     


Autre –
...

Qui êtes-vous ? Région, âge, expérience RP...

Pourquoi nous ? Comment avez-vous découvert le forum ? Avez-vous eu des difficultés en arrivant ?
=> Code du Règlement :
 

Crédits image de l'avatar – NOM DE L'IMAGE par NOM DE L'AUTEUR.
Carmilla

©️Shaneliae | Never Utopia



Surprise...



I'm back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Carmilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Carmilla Marks, fille d'Asclépios.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Marvel DC Timeline X Over ::  :: Index & Effectifs :: Index :: Présentations des nouveaux membres-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet