AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 The French Mistake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nelkhael
Administrateur
avatar
Messages : 19
Réputation : 645
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 24
Localisation : New York City, Washington DC, Los Angeles, Chicago.

MessageSujet: The French Mistake   Lun 19 Juin - 1:50




Nelkhael inspira un grand coup, observant tranquillement l’eau qui ondulait doucement à quelques mètres d’elle, et profitant du soleil qui baignait sa peau dans une chaleur sèche confortable …

Elle avait passé un mois particulièrement difficile.
Un mois stressant qu’elle voulait oublier, dont elle voulait se débarrasser, pour retrouver la Nelkhael provocatrice et insouciante d’avant, la Nelkhael joueuse mais indépendante, qui ne passait pas ses journées à s’inquiéter et à se ronger les sangs sur sa sécurité - ou celle des autres.

Après avoir découvert que le SHIELD l’employait sous couvert de contrats intermédiaires, elle avait été conviée à visiter le QG du SHIELD à Washington - rien que ça ! Elle aurait dû savoir que quelque chose ne tournait pas rond lorsqu’elle était même entrée - légalement et invitée ! - dans le bureau d’un de ses directeurs … Avoir piraté une base secrète d’un des plus grands réseaux de super-criminels au monde, s’être fait repérée, puis blessée dans une explosion (oui, bon, à vrai dire, c’était l’explosion de son propre ordinateur portable qu’elle avait elle-même piégé … mais le fait est le même !) ; après avoir rencontré la moitié des Avengers, le plus grand chercheur et scientifique du SHIELD - monsieur Fitz !! … Que j’ai à peine salué sous le coup de la colère. Non mais quelle idiote ! - plus le fameux Deadpool, elle aurait pensé pouvoir se reposer un peu …
Mais non, il avait fallu qu’un squelette vivant et que Wonder woman la tirent du lit, la menacent à moitié (Si, si, quoi qu’ils aient pu dire, entrer chez les gens par effraction et leur balancer à la figure “Je sais tout de toi, je peux te faire couler en appuyant sur une simple touche,” c’est clairement des menaces !), puis qu’on lui apprenne ensuite que la trace qu’elle avait laissé avait mit Hydra sur sa piste, et que sa copine s’était exposée à sa place pour la protéger, après les avoir fuit pendant des années ! Tout ça pour qu’à la fin, une agent hyper creepy d’Hydra les appelle pour leur dire que son petit cinéma ne les avait pas laissés dupes !
Et pour couronner le tout, son vrai visage avait été révélé à une organisation de renseignement gouvernementale, et même sa famille se voyait impliquée par accident !

Non mais y’en avait marre, là ! Oui, bon, c’était il y a trois semaines, mais quand même ! Elle avait besoin de repos !!

Alors elle avait bouclé tous ses contrats, avait réinitialisé bon nombre de ses comptes, et renforcé au maximum la sécurité de ses opérations. Elle avait commencé par installer les derniers models de traceurs et quelques autres petites bricoles de protection qu’elle a pu acheter grâce à la triple paye que lui avait gracieusement filé Karen lors de leur première rencontre (en menaçant de mort un immobilier véreux, quel romantisme ♥ ). Puis elle avait profité au maximum des capacités du nouvel ordinateur que Karen lui avait offert, et dont elle doutait parfois encore de la véracité de la technologie, même après trois semaines d’utilisation quotidienne …

// Non mais rendez-vous compte ! Cette machine transmet toutes les données par photon … par la lumière, merde !! Aucune chauffe, aucune interférence magnétique … C’est encore à l’état de projet en Europe, et moi, j’en ai un tout à fait fonctionnel !! //

Elle n’avait pas manqué de le décortiquer un peu pour vérifier s’il n’était pas pucé ou traçable par satellite, et avait alors découvert que certains des circuits étaient des grilles de piliers en silicium intégrés à une matrice en polymère, le tout recouvert d'une gaine d'or …
Non, elle n’avait pas piaillé comme une adolescente à la vue de ces composants, c’est faux ! … Et vous n’avez pas de témoins de toutes façons !

Elle se tenait donc là, après avoir coupé les ponts (temporairement, hein, elle n’allait pas mettre fin à sa carrière pour un incident pareil … sinon, elle ne serait jamais allée aussi loin ! C’est pas comme si c’était la première fois), en sandalettes, petit short en jean et débardeur blanc, lunettes de soleil d’une grande marque sur le haut du crâne, en parfaite tenue de Savannah Watson, prête à profiter d’une magnifique journée sous l’été Français !!

Eh oui, Nelkhael était AFK pour deux semaines, et Savannah Watson était est en vacances en France, à Bordeaux, pour le weekend de la eSports World Convention !!

Avec un immense sourire, elle balança les cheveux châtains de sa perruque derrière ses épaules, et fit demi-tour promptement, faisant désormais face au “Palais des congrès” de la petite ville de Bordeaux.
Plusieurs centaines de personnes s'amassaient déjà vers l’entrée de l'événement, et elle dû se retenir de grimacer en songeant à la bonne heure de queue qu’elle allait devoir faire, en plein cagnard, entourée de centaines de gens inconnus …

« Bouge ton cul toi, tu vois bien qu’on essaie de passer ! » fit une voix grave derrière elle.

« Ta gueule connard ! T’avais qu’à arriver plus tôt ! » répondit-elle dans un français parfait.

// Aaaah, la délicatesse et la bonne humeur des jeunes Français. //



S'ensuit un montage de divers tests de jeux vidéos en tous genres, de conférences, de matchs entre plusieurs grands joueurs, et surtout, d’une salle de trois cent personnes suivant fidèlement les gestes de quatre finalistes de Just Dance, debout sur scène, la musique à fond et les rayons de lumières multicolores balayant la foule.

// Daaamn, what a view! //

En plein match, elle parvient même à apercevoir sur scène - au dessus des innombrables têtes et du connard de géant qui va se foutre tout devant alors qu’il sait pertinemment qu’il gêne tout le monde !! - une de ses idoles du monde de l’e-sport : Lena Young ! Ses tatouages sont éclairés par les nombreux spots de la scène, et Nel peut clairement remarquer la tenue légère de la joueuse - pas étonnant vu la chaleur qu’il fait dans la salle avec tout ce monde, malgré la clim ….
Mais la conclusion logique de l’empêche pas de crier d’autant plus fort avec la foule, perdue dans la masse.

C’est en sueur et légèrement affamée que Nel émerge enfin du Palais des Congrès vers 22h, après une restitution stream de plusieurs tournois.
L’air frais de l’extérieur du fait un bien fou, et elle admire une nouvelle fois le lac face à l’événement, avant de se mettre en quête d’un endroit pour grignoter - enfin !

Trente minutes plus tard, après avoir tourné et viré dans tout le quartier, elle se laisse tomber sur un banc, blasée. Il n’y a rien aux alentours du Palais ! Juste un McDo et un IKEA ! Tous les restaurants sont fermés ! Non mais qu’est-ce que c’est que cette ville de grand-mère, où tout est fermé un samedi soir à à peine 22h30 !

Agacée, elle sort son tout nouveau portable - Même si c’est un con, les cadeaux de Stark ne se refusent pas - et cherche un restaurant, un bar, une bicoque, n’importe quoi ! qui lui permette de manger un morceau et de boire un coup avant de retourner dans son petit hotel - pas cher, probablement de passe, mais juste à côté du Palais.

Le temps qu’elle longe le canal de la Garonne et qu’elle rejoigne le quartier des bars et des boîtes de nuits, il est déjà tard. Mais c’est là qu’elle découvre combien Bordeaux n’est pas du tout une ville de grand-mère …
La musique et le brouhaha des différents établissements envahissent la rue piétonne dans laquelle elle se balade, et lui redonnent le sourire. // Eh bien voilà ! Là, ça ressemble plus à des vacances ! //

Elle rentre dans un bar à l’ambiance chaleureuse, où les gens ont de toute évidence déjà bien commencé la soirée, et se laisse porter par l’euphorie générale.
Elle est en vacances !! Elle peut enfin se détendre sans craintes de mettre sa vie en jeu ! Et c’est un sacré changement par rapport aux deux derniers mois.
À l’étage, plusieurs tables rondes permettent aux gens d’échapper un peu au bruit et de discuter tranquillement entre amis ; plus en retrait, trois tables de billard trônent fièrement vers le fond de la salle, éclairées par des luminaires cheap mais étrangement très authentiques. Deux tables sont déjà occupées, et Nel se joint au groupe de la table la plus à gauche, riant amicalement avec des personnes bien éméchées qu’elle ne connait absolument pas.

// Oui, bon, cet aspect là n’est pas du tout cohérent avec la personnalité supposée de Savannah … Mais je suis en vacances, alors F*** Society! //

À la fin de la manche, elle titube un peu en arrière en prenant une gorgée de sa bière, tendant la queue de billard à un des membres de sa nouvelle équipe, avant d’être brutalement stoppée par un corps qu’elle percute derrière elle.

« Ow fuck, désolée, » fait-elle avec un sourire contrit à la personne assise à une des tables rondes.

Mais alors que la personne lui répond machinalement qu’il n’y a pas de mal, Nel se fige.
Elle vient de percuter Lena Young.

Malgré l’alcool qui embue légèrement son esprit, la lumière tamisée, et le fait que la jeune femme soit de dos, Nel n’a aucun doute.

Lena Young se tient dos à elle, à siroter un verre, dans le même bar qu’elle, attablée avec un groupe de personnes - Sans doute des membres de son équipe, dans le même bar qu’elle !!

// Oh god, oh god, oh god… Okay, joue-la cool, pas trop agressive, sympathique et discrète. Oh god! //

Nel fait signe aux joueurs de billard de l’attendre un instant, et part fouiller dans son sac pour dégoter un morceau de papier, un tissu, n’importe quoi à faire signer à son idole. Elle met la main sur son billet d’entrée à la ESWC, et - Miracle ! - sur un stylo.

Le coeur battant, elle s’avance de nouveau vers Lena Young - // Bordel, Lena Young !! // - et lui tapote légèrement l’épaule avec hésitation.

« Heum … Bonsoir, » fait-elle en anglais avec un large sourire qui, elle l’espère, camoufle sa nervosité.

Elle tend son billet et son stylo avec espoir et admiration, alors que les membres de son équipe de billard - dont elle ne connait même pas les noms - lui lancent des regards intéressés (« C’est qui ? » ; « C’est quelqu’un de célèbre ? » entend-elle derrière elle en français.)

« Désolée de vous déranger, mais il me semble vous avoir reconnue, vous êtes bien Lena Young ? Est-ce que … je pourrais vous demander un autographe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://timelinexover.forumgratuit.ch/t57-fiche-de-presentation-d
Arya
Alpha
avatar
Messages : 27
Réputation : 243
Date d'inscription : 26/11/2016
Age : 20

Index
Classification Transhumaine: Demi Dieu
Organisation: Indépendant
Affiliation: Indépendant

MessageSujet: Re: The French Mistake   Lun 19 Juin - 12:20






Bordeaux, voilà une ville dont elle n'avait plus entendu parler depuis plus d'un an déjà. A vrai dire elle ne se souvenait plus si elle avait déjà frôlé le sol de cette ville sous sa forme d'origine, quand bien même la liste de ces lieux, pourrait tenir sur un post-it. La jeune métamorphe avait plutôt bien réussit son coup, s'arrangeant pour réussir à participer à plusieurs événement sur une durée plutôt courte. Bien qu'étant le membre le plus jeune du groupe « BTS », désormais mondialement connu, et sujet à beaucoup de surveillance, elle avait sut tirer son épingle du jeu et ainsi faire accepter plusieurs de ses demandes assez rapidement à ses supérieur. Ce n'est pas comme si ça faisait partit de mes spécialités, mais si un peu. Le groupe avait comme projet de partir en France, Paris plus exactement, afin d'y faire un photo-shoot. La suède, l'Egypte, la Thaïlande et maintenant la France ? Pourquoi pas après tout … ça donnera juste encore un moyen aux fans français de nous en vouloir de na pas avoir encore fait de concert officiel dans leur pays. Quoiqu'il en soit, ce photo-shoot restait un excellent moyen de négocier un voyage à part, afin de lui donner quelques jours d'avances sur les autres membres et, naturellement, lui laisser le temps de participer à l'E-sports World Convention où Lena Young était attendu de pied ferme.

Il réussit à négocier ces quelques jours d'avance sur les autres membres, prétextant que depuis sa dernière visite à l'hôpital celui-ci devait absolument y voir un médecin, sur place. Alors pourquoi à ce moment précis ? Pourquoi pile en France et pourquoi Bordeaux ? Certe j'aurai pu trouver mieux, mais le plus important c'est que ça ait marché ! Le silence fait sur son intervention avait intrigué tout l'entourage de l'idole, pourtant ils convenaient que si le jeune homme ne pouvait guère leur en dire quoi que ce soit, ce n'est clairement pas ce rendez-vous qui allait être la goutte d'eau, faisant déborder le grand vase de l’incompréhension. L'agence voulu lui payer son déplacement ainsi que ces différents besoins sur place durant ces quelques jours, ne demandant simplement que la facture qu'ils rembourseraient par la suite, pourtant le jeune chanteur refusa, disant que de laisser une trace papier quelle qu'elle soit, était bien trop dangereux, et pourrait être intercepter par la presse. L'agence décida de lui donner un chèque comportant tout les frais qu'il pourrait avoir durant son séjour, lui demandant néanmoins de les tenir au courant, déjà qu'ils ne seraient pas à ses cotés pour savoir si tout allait bien pour lui.

C'était étrange, mais malgré ses mensonges afin de continuer une autre de ses vies, il continuait de rester assez triste de se séparer comme ça pendant plusieurs jours, des autres membres de son groupe. Qui aurait pu croire cela de la part d'une créature aussi égoïste et n'éprouvant pas la moindre compassion pour l'humanité ? A vrai dire personne, nul n'était au courant, même pas les dits membres, «Jungkook » gardant principalement ses sentiments et ressentit pour lui même. C'est dans une certaine tristesse que la métamorphe dit au revoir à ses membres, et prit l'avion en direction de la France.



Lena Young arriva donc à Bordeaux, la laissant se dire qu'elle était vraiment une connasse d'avoir accepter ce chèque de son agence, sachant que, son vol, son hôtel et sa participation à l’événement était déjà couvert par le gérant de l’événement en partenariat avec son manager d'e-sport. En même temps …  comment expliquer qu'elle n'avait pas besoin d'argent car tout était déjà prêt, sous un autre nom ? Bref … La jeune femme se dirigea vers l'hôtel réservé pour tout les participants à l’événement, croisant tous les membres de son équipe, se trouvant dans le même couloir qu'elle.

-Hey Lena ! Tu t'es enfin décidé à arriver ?

- Très drôle, estime toi heureux que je sois déjà là, au moins avec moi vous savez que vous allez gagner.

Riant à l'unisson, les différents membres de son équipe lui annoncèrent que les SK TELECOM T1 avaient gentillement refuser de venir à l’événement, prétextant qu'ils devaient s’entraîner et n'avaient pas le temps pour ce genre d’événement « secondaire ». Mais quelle bande de con … A vrai dire, si Lena avait accepter de rentrer dans une équipe d'e-sport au lieu de rester à son compte c'était avant tout, pour la gloire mais la n'est pas la question, pour avoir la chance de pouvoir écraser cet abrutit de Lee Sang-hyeok, alias Faker. Soupirant un bon coup, la joueuse s'adressa à son équipe.

-Tant mieux, au moins ils nous gâcheront pas l’événement.

C'est dans un acquiescement collectif que chaque membre de l'équipe retourna dans sa chambre, sauf évidement l'un d'entre eux, tardant quelques peu pour cause de douleur à la jambe, ne comprenant toujours pas que Lena n'appréciait que trop peu qu'on veuille entrer dans sa chambre sans y avoir été invité.

Jour J , Palais des congrès. La petite équipe arriva dans la mâtiné par bus comme la moitié des personnes invitées à l’événement et n'habitant pas sur place. Bien qu'appréciant son coté célébrité, et l'univers du jeu vidéo, Lena savait parfaitement que cette journée ne serait pas qu'amusement, qu'elle allait sûrement s'ennuyer pendant une bonne partie de l’événement. Enchaînant des démonstrations sur un beaux nombres de jeux, des conférences avec encore et toujours les mêmes questions posées par les fans, les éternelles séances de signature d'autographe, montrant tout ce que la communauté de fane peut offrir, du plus insistant, au plus amicale en passant par ceux qui n'ont vraisemblablement pas compris que tu ne leurs appartenais pas.Arriva enfin la séance de « détente » où la joueuse allait une fois de plus pouvoir montrer son talent dans son domaine, arrivant grande gagnante du petit tournois organisé avec néanmoins quelques difficultés, comme quoi elle n'aurait pas perdu sa journée. L’événement suivit son court, répétant inlassablement les même événements que ce soit, les questions, les photos et les autographes, même quand celle-ci cherchait simplement à aller se désaltérer ou simplement prendre un peu l'air.

Bien que cette journée fut, assez sympathique, la fin de la convention fut acclamé d'un long soupire de soulagement, les couloirs furent évacués, laissant les lieux libres afin que le personnel d’entretien puisse faire correctement son travail. Rejoignant les membres de son équipe à la sortit, tous en train de fumer, l'un d'entre eux lui partagea l'avis général, qui était de sortir un peu. Prendre l'air et boire un verre en ville ? Je crois que c'est la meilleure idée de la journée ! Casquette vissée sur la tête pour certain, lunettes de soleil malgré la nuit tombée pour d'autre, ils se dirigèrent tous vers le centre ville de Bordeaux. Se glissant par magie au milieu de toutes ces personnes à moitié bourrées, sûrement la seule et unique raison pour laquelle personne ne les avait encore reconnu. L'équipe s'installa au premier étage d'un bar, commandant tous une bière, trinquant à cet événement !

Leur tranquillité fut quelque peu interrompu lorsqu'une jeune femme décida de s'intégrer à une bande de joueur de billard éméché, semblant de suite plus bruyant en présence d'une femelle, de vrais animaux... Malgré tout, l'équipe continua de discuter tranquillement, enchaînant verre sur verre, à tel point que la plus part semblait déjà pompette, qu'elle plaît de ne pas pouvoir être bourrée … Pendant que la jeune métamorphe soupirait à cause de son isolement de femme sobre, elle se sentit bousculer par une personne riant un peu trop fort à son goût.

-Ow fuck, désolée,

Elle ne sut pas directement s'il s'agissait d'une américaine tentant de parler français ou si elle avait affaire à une française tentant de se donner un style, Nervermind. La joueuse décida de ne pas s'y intéresser outre mesure et de répondre par cette phrase aussi originale que sincère.

-Il n'y a pas de mal.

Ne prenant même pas la peine de se retourner, hochant simplement la tête. La discussion des autres membres de l'équipe avait complètement dévié de sujet … Plusieurs hommes éméchés voir totalement bourrés pour certain, parlant des femmes et des diverses conquêtes de chacun avec une finesse légendaire, a quel point que la jeune femme sentit comme une délivrance au moment ou cette personne vint lui tapoter doucement l'épaule, geste agaçant au possible mais tellement apprécié sur le moment.

-Heum … Bonsoir,

Tiens, donc elle était bien américaine, je devrais parier avec moi même, comme ça je volerai tout mon argent ! Enfin … je divague. Tournant légèrement la tête vers la jeune femme lui gratifiant d'un sourire aussi imposant que devait l'être sa nervosité. La situation en était presque plaisante pour la jeune joueuse, s'étant fait harceler toute la journée sans la moindre finesse.

-Bonsoir, lui répondit la jeune femme, dans un léger sourire et également en anglais.

-Désolée de vous déranger, mais il me semble vous avoir reconnue, vous êtes bien Lena Young ? Est-ce que … je pourrais vous demander un autographe ?

Lena baissa le regard sur le billet que lui tendait la jeune femme, elle avait participé à l’événement, ce qui expliquait pourquoi celle-ci semblait bien la connaître. Elle entendit les « compagnons » de la jeune femme s’interroger sur sa personne, se demandant si il était célèbre ou pas. La métamorphe rit doucement et se leva de sa chaise, faisant dos à son équipe et fasse à la jeune femme. Elle lui prit son billet des mains et regarda son stylo.

-Je peux ?

C'est avec un geste assez énergique de mouvement de tête que la jeune femme dévoilait sans vraiment se rendre compte un peu plus sa nervosité, ce qui fit sourire la joueuse, prenant délicatement son stylo de ses mains. Elle lut le nom de la jeune femme inscrit sur son billet.

-Savannah, c'est ça ?

Lui souriant doucement, elle signa son billet, ajoutant l'éternel barbant mais non moins incontournable, « Bisous, Lena », adapté à la langue maternelle de la jeune femme. Lui rendant son billet, elle entendit les grognements de ses camarades sûrement légèrement agacés qu'elle soit la seule à être reconnu par les fanes, surtout que celle-ci était particulièrement canon.

-Il te fallait autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://timelinexover.forumgratuit.ch/t115-arya
Nelkhael
Administrateur
avatar
Messages : 19
Réputation : 645
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 24
Localisation : New York City, Washington DC, Los Angeles, Chicago.

MessageSujet: Re: The French Mistake   Jeu 22 Juin - 5:30




Savannah fixe une demi-seconde le billet signé de la main de Lena Young avec admiration. D'excitation, elle le serre dans sa main, tout en prenant garde à ne pas l'abimer.

// Merci Dieu, Ganesh, Thor, qui que vous soyez ! Ooooh, je vais l’encadrer !! Mes deux rêves d’adolescente se sont enfin réalisés ! Rencontrer Tony Stark, et rencontrer Lena Young ! //

Se rendant compte que Lena doit attendre une réponse, elle lui offre un sourire ravi : « Merci beaucoup ! Bonne soirée, et bonne chance pour le tournoi de demain ! » fait-elle en faisant mine de retourner vers le billard.

Mais un des joueur à la table ronde soupire soudain, et dit assez fort pour que sa voix couvre la musique : « Encore une goudou en chaleur, c’est toujours la même chose, y en a que pour Lena ! »

Sav- Nelkhael se fige.

Ses compagnons de billard l’appellent en français, souhaitant commencer la prochaine manche, mais Nel cligne simplement des yeux, leur fait signe d’attendre un instant, et se retourne vers le gamer avec un sourire crispé.

« Heu pardon ? »

« Non c’est rien sweetheart, retourne jouer avec tes petits copains, » ajoute-t-il d’un ton dédaigneux.

// Ouh putain. // Son esprit se fige, et elle sent la colère qui monte en elle. // Toi, t’aurais pas dû dire ça. //

Elle fait un pas en avant, se collant presque à la table pour être au plus proche possible du gamer insolent.

« Alors déjà : tes petits noms à la con, tu te les gardes, » fait-elle, agressive, alors que le reste de l’équipe se moque gentiment de leur camarade qui va sans aucun doute passer un sale quart d’heure. « Ensuite, je te permets pas de faire des remarques sur ma sexualité comme ça, là, sans même me connaître. Enfin : t’es qui au juste toi ? »

Le gamer la fixe, choqué, et un de ses coéquipier lui tape sur l’épaule en le taquinant de s’être fait rembarrer par une fille.
Mais Nel n’a pas terminé.

« Non mais sérieusement, t’es qui ? Parce que les fans connaissent Lena Young. Les fans connaissent GodV, SSumday ou Faker … Mais toi, personne te connaît. Tu t’es déjà demandé pourquoi ? »

Les taquineries s’éteignent, et un silence de mort règne autour de la table, si l’on en oublie la musique et le brouhaha ambiant.

Elle sait pertinemment qui il est ; sa mémoire infaillible le lui rappelle sans le moindre soucis, mais l’effet attendu est tout de même présent, et elle n’en est pas peu fière. Sans rater une seconde, Nelkhael poursuit : « Pourquoi les gens viennent saluer Lena, mais le reste de son équipe, on s’en bat un peu les steaks ? Ou pourquoi les gens sont attirés par Lena, mais les gars comme toi, qui passent leur temps à se plaindre, à geindre comme des enfants parce qu’ils sont incapables de séduire qui que ce soit, on les ignore ? Pourquoi on détourne pudiquement le regard pour éviter de blesser votre égo fragile et de mettre en “danger” votre si brillante carrière ? »

Derrière elle, un de ses camarades de billard s’approche en entendant le ton monter.

« Un problème ? » demande-t-il en français. Un autre derrière lui lance : « Eh, ce gars t’embête ? »

Pensant que le gamer a eu son compte, elle sourit au français et lui répond : « Non, merci, ça va, c’est juste un con. »

Elle fait un dernier sourire poli d’au-revoir à Lena, puis tourne le dos au groupe.

Mais apparemment, c’était une erreur.
Le reste des membre de l’équipe prennent part à la dispute, et plusieurs lui montent le chou. « Tu vas pas te laisser parler comme ça ! » ; « Elle a osé dire quoi ?? »
Le gamer se lève alors avec fracas, et titube un peu en contournant la table ronde dans sa direction. // C’est bien connu, les geek tiennent pas l’alcool. // Il se plante face à elle et la regarde d’un air menaçant.

// Coco, j’ai survécu à une tentative d’assassinat par la mafia new-yorkaise, alors c’est pas ton numéro de canard bourré qui va me faire peur. //

« T’as dis quoi ? Je t’interdis de me parler comme ça, salope ! »

Ce gars-là lui tape sérieusement sur le système.

« Tu veux vraiment que je répète tout ? Ça doit pas être souvent qu’on te remet à ta place, pourtant t’as l’air d’en avoir vraiment besoin. En fait tu devrais me dire merci de t’avoir ouvert les yeux. Et vu comment t’as l’air désespéré de tirer un coup, ça serait plutôt toi, la salope, » finit-elle avec un sourire mauvais.

Le gamer lève alors le poing vers elle, et Nel fronce les sourcils. // Merde. c’était pas prévu, ça. //

Mais avant que le poing n’entre en contact avec sa joue, son camarade de billard l’intercepte.

« Eh mais tu fais quoi là ? T’allais frapper une femme ?? » dit-il en français, choqué et un peu en colère.

« Lâche-moi, toi ! » répond brusquement le joueur, avant de mettre un coup au visage du joueur de billard.

Celui-ci titube en arrière, en même temps que Nel qui recule prudemment. Un de ses amis lâche la queue de billard au sol et s’avance vers eux, visiblement énervé.

« Mais ça va pas ?! » crie-t-il en frappant à son tour le gamer au visage, pour venger son ami.

Le reste de l’équipe d’e-sport se lève avec fracas, le reste des joueurs de billard s’avance, et une bagarre de bar est lancée.

Reculant encore pour ne pas être prise dans le feu de l’action, Nelkhael les regarde avec un petit sourire satisfait, avant de croiser le regard de Lena et de se souvenir … // Oh merde, non ! Le tournoi de demain ! //

« Non, les gars, arrêtez ! Pas le visage, pas le- aouch … »

Avec une grimace, Nelkhael fait encore quelques pas en arrière en se rendant compte que les deux équipes sont probablement trop éméchées pour l’écouter - et encore plus pour arrêter de se battre … Même si c’est de sa faute, oui, bon, c’était pas volontaire !

« Arrêtez ! Oh, shhhiii- » // -iiit ça doit faire mal ! //

Le ton monte davantage, les chaises et une table sont renversées, quelques verres se brisent en tombant au sol - // Roh putain. ça dégénère … // - et un videur baraqué monte les escaliers et tente de séparer les deux groupes.

Se faisant toute petite, Nel s’éclipse par les escaliers. // Adoptons l’attitude du rat quittant le navire … //

Dehors, la rue piétonne est toujours aussi animée. Nel marche un peu, jusqu’à s’en éloigner assez pour que le bruit ne soit pas assourdissant, et qu’il y ait moins de monde autour d’elle. Elle inspire un bon coup et soupire bruyamment.

// J’espère qu’ils seront en forme pour le tournoi de demain … Ça serait con que l’équipe de Lena perdre à cause de moi … Oh putain je me le pardonnerais jamais. //

Sortant son portable, elle compose rapidement un sms à un numéro non enregistré dans son répertoire, mais qu’elle connaît désormais par coeur.
Update de vacances n°7 : Chérie, aujourd’hui, j’ai rencontré Lena Young !!! ::excitedface:: Mais j’ai aussi provoqué une bagarre de bar avec son équipe … ::cryingface::

Au dessus du brouhaha de la soirée et de la musique qui s’échappe des bars et des boîtes de nuit, Nel entend des bruits de pas s’approcher derrière elle, mais n’y prête pas attention. C’est une rue “piétonne”, normal qu’il y ait des gens qui y marchent !

Elle compose un second message.
Leçon du jour : les bordelais sont cool, même bourrés, ils viennent facilement à la défense des jeunes femmes qu’ils connaissent pas. Leçon du jour n°2 : les champions d’e-sport sont aussi cons et prétentieux que les champions de n’importe-quels sports.

Alors qu’elle appuie sur “Envoyer”, une main se pose brusquement sur son épaule, et elle pousse un cri de surprise tout en sursautant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://timelinexover.forumgratuit.ch/t57-fiche-de-presentation-d
Arya
Alpha
avatar
Messages : 27
Réputation : 243
Date d'inscription : 26/11/2016
Age : 20

Index
Classification Transhumaine: Demi Dieu
Organisation: Indépendant
Affiliation: Indépendant

MessageSujet: Re: The French Mistake   Ven 23 Juin - 10:48







Comment ruiner une soirée en trois étapes ? C'est très simple, prenez de l'alcool, une bande de mec en chien et une jeune femme qui parle extrêmement bien afin de rabaisser son interlocuteur au maximum . La métamorphe observait la scène, par rapport aux autres membres du groupe, soutenant leur collègue ou se moquant de lui, elle, était resté étrangement calme. Prenant sa bière à ses lèvres, laissant le poulailler piailler autour d'elle. Ce n'était qu'une question de minute avant que l'équipe de billard décide de rentrer dans le conflit  et une question de seconde avant que cet idiot ivre décide d'en venir aux mains, quel abrutit.

Le pronostique était bon, le conflit venait de commencer, toujours assise à sa table, Lena bougeait simplement la tête pour éviter les projectiles lancés un peu trop près de son visage. Elle vit la jeune femme, un sourire particulièrement satisfait sur les lèvres avant de totalement changer d'attitude au moment où leurs regards s'étaient croisés, tentant tant bien que mal de calmer le jeu. Ma pauvre petite … c'était avant qu'il fallait agir … Voyant la situation dégénérer avec l'arrivé du videur, Savannah décida de leur fausser compagnie, fuyant par les escaliers. Elle ne s'était pas rendu compte qu'entendant les insultes des combattants bourrés le videur s'était décider de la suivre. Donnant un coup de pied dans la chaise se situant devant elle, au même moment qu'un projectile lui arrivait dessus, le videur tomba au sol, cela ne l'arrêterait pas, mais avec une douleur pareille elle gagnerait au moins quelques minutes, une fois celui-ci relever il descendit doucement les escaliers. Cet abrutit va clairement passer par l'entrée de service pour tenter de la rattraper, bien qu'elle soit particulièrement intelligente. Vu son regard au moment ou quelqu'un à lever la main sur elle, soit elle a eu une remonté de souvenirs douloureux, soit elle n'est clairement pas habituer à se battre.  

Lena fut tirée hors de ses pensés par une bouteille venant éclatée non loin de sa tête, venant légèrement lui entailler la joue. Tournant la tête d'un air mauvais elle regarda la scène toujours aussi ridicule se déroulant sous ses yeux. Ok, maintenant ça suffit. La métamorphe s'avança avec l'envie d'en découdre, puis une réalité lui vint en tête. Merde … c'est vrai qu'on doit discuter un tournois demain... en plus si je ne suis pas là … je peux pas juste leur en foutre une bonne pour les calmer ça risquerait de jouer sur leur motricité ou leur réflexion.  Regardant son bracelet, jouant légèrement avec le mécanisme celle-ci sortit une petite fiole bleu. Avec une aussi petite portion ça ne se diffusera pas assez vite … Levant les yeux celle-ci aperçu la sortie de la ventilation, particulièrement forte. Parfait.  Lena passa entre les différents meubles jetés au hasard dans la pièce afin d'aller fermer toute les fenêtres, excepté une.Venant mettre sa main sur son visage la métamorphe fit apparaître un foulard et jeta la fiole en direction de la ventilation, se précipitant vers la fenêtre ,celle-ci vint s'accrocher au mur extérieur et ferma la dite fenêtre. Jetant un coup d’œil à l'intérieur elle vit les différents protagonistes tomber les uns après les autres. Putain ! Ça coûte hyper cher cette merde …  La fenêtre par laquelle elle était sortit donnait sur une ruelle, perpendiculaire à la rue passante, descendant sans aucune difficulté celle-ci fit disparaître son foulard. Tout ça à cause d'une seule femme et bah si j'avais su qu-. Tournant la tête plus loin dans la rue il vit Savannah sûrement occupée à écrire un SMS ainsi que le videur, boitant dans sa direction. Tiens, je l'avais presque oublié celui là.

L'homme vint poser sa main sur son épaule, l'agrippant avec une certaine force.

-C'est vous la responsable de tout ce bordel ?!

La jeune femme prit au dépourvu tenta de se justifier mais celui-ci ne semblait pas vraiment vouloir communiquer.

-C'est ça, en attendant vous allez venir avec moi !

Le videur la tira avec lui en direction du bar, malgré les refus de la jeune femme, ne pouvant quand même pas nier son implication mais ne voulant clairement pas perde de temps à devoir s'expliquer avec ces abrutis. Lena souriant légèrement, se cacha derrière un obstacle du bout de la ruelle. Fermant les yeux celle-ci fit apparaître une illusion plus vrai que nature de jeune de banlieue éméché parlant extrêmement fort.

//-Hey fils de pute ! //

Le videur l'air totalement outré tourna le regard vers le jeune, comme pour vérifier si cette insulte lui était bien destiné.

//-Ouai c'est à toi que je parle Connard ! Tu as pas autre chose à faire que de forcer les nanas alors qu'elle en on pas envie ?!//

Sentant la rage du videur monté, et parce qu'on lui avait gâché son début de soirée, la métamorphe décida d'en ajouter encore plus.

//-Tu vois moi, ta mère elle était d'accord au moins !//

Le videur s'élança vers la ruelle en traînant la jeune femme avec lui, ayant déjà suffisamment galéré à la trouver il n'allait clairement pas la laisser partir, le jeune de banlieue s'enfuit dans la ruelle, passant au dessus de la grille, ce qui n’empêcha pas l'homme de vouloir le poursuivre.

-Reviens ici misérable fils de p-

Celui-ci reçu un coup de pied en plein dans la mâchoire, pas assez violant pour le tuer, mais suffisamment pour le faire perdre connaissance. Ce qu'il fit, lâchant le poignet de la jeune femme et venant s'étaler sur le sol.

-Mon dieu, et tout ça à cause d'une jeune femme à la langue bien pendu mais a qui il faut venir en aide si cça dégénère.

Ricanant légèrement, Lena sortit de l'ombre les bras croisés. Devant l'air complètement choqué de la jeune femme, la métamorphe, passa sa main dans son coup, faisant craquer sa nuque, grognant légèrement.

-Et dire que je voulais simplement passer une soirée tranquille, dit-elle riant légèrement.

Observant sa montre elle vit qu'il était 2 heures du matin. Son mode de vie était tel que la jeune femme n'avait pas vraiment l'habitude de faire des nuits de sommeil, celle-ci dormait jusqu'à 3 heures quand elle devait complètement se reposer après de longues journée sans interruption. De ce fait elle n'avait clairement pas envie de rentrer à cet instant.

-Bon, puisque c'est toi qui a mit un terme à ma soirée, que dirais-tu de m'aider à la prolonger ?

Voyant la jeune jeune encore rêveuse de l'action s'étend déroulé devant ses yeux, la métamorphe soupira, s'avançant dans la ruelle en direction de la rue piétonne, remettant ses cheveux en place.

-A moins que tu ne sois trop fatiguée pour veiller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://timelinexover.forumgratuit.ch/t115-arya
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The French Mistake   

Revenir en haut Aller en bas
 

The French Mistake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» look at that face you look like my next mistake (emma)
» Your biggest mistake
» Oops, my mistake ▬ Matthew
» Fin du rp : My mistake, marked out in high vis to stay blended in /!\ {OK}
» LOUVE ▬ every step that I take is another mistake to you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel DC Timeline X Over ::  :: Europe :: France-