AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Emma Sullivan/The Doctor (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emma Sullivan
The Doctor
avatar
Messages : 21
Réputation : 499
Date d'inscription : 14/07/2016

Index
Classification Transhumaine: Humain
Organisation: HYDRA
Affiliation: Indépendant

MessageSujet: Emma Sullivan/The Doctor (en cours)   Lun 29 Mai - 20:19





Nom complet – Emma Sullivan

Surnom/Alias – The Doctor

ge – 26 ans

Nature – Humaine

Sexualité – Bisexuelle

Nationalité – Américaine

Domicile – Washington DC

Villes d'influence – USA...

Organisation – Hydra

Groupe – Aucun

Profession – Directrice des projets spéciaux et Tête Secondaire d'Hydra.



Capacités


Spécialités/Compétences – Spécialiste en biotechnologie et nanotechnologie. Experte dans l’étude des sciences extraterrestres et plus particulièrement des Inhumains. Elle se sert notamment de cette science pour créer différentes armes biologiques.

Pouvoirs/Dons – Aucun, Emma dispose cependant d’un QI “crevant le plafond” et d’une faculté d’analyse frôlant le surnaturel.

Aptitudes – Parle une dizaine de langues, ainsi que de nombreux dialectes aliens. Apprécie particulièrement la musique, la danse, la gastronomie et les pierres d’infinité...


Physique et Caractère

Physique
150 mots mini
C'est ici que vous nous décrirez votre personnage. N'oubliez pas d'insister sur le visage, le corps en lui-même, la mode vestimentaire ou encore les signes particuliers, tels les tatouages ou cicatrices.


Caractère
Emma Sullivan est un paradoxe, un complexe, en bref, une personne difficile à comprendre et à accepter. Elle est à la fois détestable et adorable, avec une éthique au raz du plancher et une profonde humanité. Pour faire simple, il y a Emma Sullivan, brillante scientifique passionnée et The Doctor, numéro deux d’HYDRA…

Emma croit en l’humanité, c’est une des rares à le penser en ces temps troublés, elle ne cherche ni à contrôler les autres, ni à assouvir un quelconque profit personnel. Elle croit en la science, cherchant à faire avancer l’humain au delà des limites que l’on connaît aujourd’hui. Elle rejette bon nombre de théories, pour la simple et bonne raison que ce sont des théories et qu’elles peuvent être démontées plus tard. Elle ne supporte pas la société actuelle, bridant en permanence les autres, leur disant quoi faire, mais n’apprécie pas non plus la liberté pour tous. Bien qu’elle se fiche royalement de qui la paye, Emma croit en la mission d’Hydra, faire avancer l’humanité au point de détruire toutes ses barrières. Elle pense cependant que les humains sont beaucoup trop immatures pour pouvoir avoir accès à strictement tout. Ils doivent le mériter, prouver qu’ils sont capable d’user des avancées technologiques sans tout détruire. Elle ne voit nullement le côté “nazi” d’Hydra, elle se fiche de l’organisation, se contentant de croire en une seule personne : Ophelia Sarkissian, alias Madame Hydra. La société est imparfaite, il faut donc la changer, les humains sont destructeurs, il faut donc contrôler ce qui est accessible et ce qui ne l’est pas. Chaque avancée nécessite de savoir à qui elle profite et si elle ne sera pas détournée de son but, sans parler des conséquences de son utilisation.

En tant que The Doctor, elle a fait considérablement avancer la science d’Hydra, que ce soit par biotechnologie ou par expérimentation de sujets transhumains. Son éthique n’est même plus discutable dans ses recherches, elle ne recherche que le résultat, se fichant bien de la personne présente sur sa table d’opération ou aux prises de ses machines. Elle désire un résultat, une avancée et n’a clairement pas le temps de s’occuper de la personne en question. Elle ne la connaît pas et ne la connaîtra jamais, si elle n’a pas eu l’occasion de la croiser, elle ne le fera jamais. Néanmoins, elle ne fait pas partie du fan club “la fin justifie les moyens”, certaines personnes peuvent apporter bien plus par leur influence sur le monde, que par leurs gènes et dons. Ceux qui font avancer l’humanité n’ont pas leur place sur sa table, tout comme ceux qui peuvent à leur tour lui apporter quelque chose. Il ne faut pas cependant oublier son côté Hydra, certaines personnes ne font pas avancer les choses, mais régresser. Le libre arbitre est important, mais il ne doit pas impacter les vies des autres. Elle fait ce qui est nécessaire pour faire de l’humanité ce qu’elle devrait être, tout ce qui est nécessaire.

Qu’est ce qui définit l’humanité ? Pour la scientifique, la réponse est simple, un état d’esprit. Les inhumains sont parfois plus humains que ces derniers, elle n’a donc aucun problème avec la moindre espèce ou le moindre sexe. Homme, femme, ils ont le même ADN, la même espèce, mais surtout, le même potentiel. Elle est l'exception dans un grand nombre des membres de l'organisation, surprenant même au vu de son rang dans cette dernière. Le racisme n'a pas à entrer en ligne de compte, l'extermination n'est pas compatible avec l'avancement de l'humanité. Elle défend autant les hommes que les femmes, les inhumains que les humains, les améliorés comme les mutants et mutés, asgardiens comme jotunns. Il ne faut pas confondre son obstination à protéger les gens "indispensables" à l'humanité, comme de l’héroïsme. Le bien et le mal ne sont que des valeurs simplistes, elle a fait des expériences qui la ferait condamner pour crime contre l'humanité à de nombreuses reprises. Elle analyse chaque situation et estime la marche à suivre. Une personne n'évoluera pas assez pour impacter le reste du monde selon la vision d'Hydra, elle sera donc plus utile lors d'une expérience. La situation inverse est également possible, malgré son potentiel génétique, elle pourrait faire avancer les choses, elle conseillera donc de l'observer à distance et de la libérer, après un petit lavage de cerveau bien entendu. Emma peut aussi considérer qu'une personne peut lui apporter personnellement quelque chose, la faire évoluer et donc se chargera personnellement de l'observer, en la libérant des tentacules d'Hydra.

Le mystère l'attire, tout comme les possibilités d'améliorations monumentales de l'humanité. Elle n'accepte nullement de ne pouvoir répondre à une question et fera tout son possible pour étudier, analyser et comprendre les raisons de ce questionnement. Tout peut être explicable, aliens, dimensions différentes, magie, tout a une explication scientifique. Plus un mystère est important, plus il témoigne d'un fort potentiel, plus Emma va s'y intéresser, pouvant même aller jusqu'à l’obsession. Le plus gros exemple et le pire, est sans aucun doute le cas des pierres d'infinités. Il n'existe pas de puissance plus pure pour la scientifique, les clés de l'évolution selon elle. Entre ses mains, elle pourrait faire avancer l'humanité bien au delà de ses rêves les plus fous. Naturellement, beaucoup y verraient un réel danger. The Doctor parle de contrôler les autres scientifiques et militaires pour s'assurer que leurs recherches ne soient pas répréhensibles au bien de l'humanité. Elle s'ajoute également dans ce panier, tout ce qu'elle fait étant surveillé par Madame Hydra, sans être capable de répondre à la question : qui surveille la tête principale ?

La scientifique n'approuve guère le transhumanisme, du moins, tout ce qui implique les théories basée sur les améliorés. Pour elle, le remplacement des membres humains par des implants et autres ajouts robotique est une grave erreur. La biotechnologie est une alternative, mais il s'agit là d'une fusion parfaite entre biologie humaine et cybernétique avancée, non un remplacement. Le corps et l'esprit sont nécessaires à l'évolution, modifiez un seul élément et tout sera faussé. Elle n'a rien contre les améliorés, ayant sa propre vision de ces derniers via ses avancées technologiques, mais n'accepte pas qu'on les considère comme l'évolution. Elle considère les mutants comme une variante intéressante, un déblocage de l'ADN, pouvant être aussi l'une des clés de l'évolution. Elle n'estime cependant pas que la mutation est l'évolution, l'homo superior n'est qu'une erreur d'ego à son humble avis. Chaque transhumain, muté, mutant, inhumain, amélioré, peuple ancien et on en passe est une petite pièce du puzzle. Ce n'est qu'en comprenant comment fonctionnent ces pièces et savoir où les placer, qu'elle arrivera à résoudre cette terrible équation.

Elle adore les mystères et plus particulièrement les résoudre, mais ne supporte pas le mensonge. A son arrivée chez Hydra, elle expliqua très rapidement à Alexander Pierce, puis à Daniel Whitehall et pour finir, Madame Hydra, qu'elle préférait ne rien savoir, plutôt qu'on lui mente et qu'on tente de la manipuler. Mentir représente la trahison suprême, lui faisant prendre des mesures drastiques. On ne peut avancer avec du vent et masquer la vérité ne peut que ralentir, voir régresser ses recherches et avancées, ce qui est intolérable. Tous ses employeurs n'ont donc jamais tenté le diable, voulant s'assurer de ses services, se contentant de refus de divulgation d'informations jusqu'à ce qu'ils puissent lui faire confiance. De Pierce à Madame Hydra, aucun n'a eu à se plaindre de son travail ou de son jugement, elle ne fait jamais rien sans raison. Que ce soit par trahison ou parce que la situation l'exige, The Doctor est capable du meilleur, comme du pire, mais selon le Shield, c'est dans le pire qu'elle est la meilleure.

Tout cela est surtout dû à son expérience avec le Tesseract. Outre son obsession, pour les pierres d'infinité, l'artefact a gravé en elle de profondes visions. Enfouie dans son subconsciente, elle découvre ces possibles technologies en rêve et fait tout pour les réaliser. Certaines sont bénîmes, d'autres faisant avancer l'humanité de presque mille ans. Depuis l'attaque de Loki, elle rêve d'une technologie digne de la science fiction, son chef d'oeuvre. Seulement, cela impliquerait de sacrifier quelques vies...beaucoup de vies. Le sacrifice en vaut il la peine ? Selon sa vision des choses, oui. Même les déchets, les sangsues, peuvent servir dans cette vision d'avenir. Quand on voudra la juger pour crime contre l'humanité, cette dernière aura déjà fait un bon en avant. Comment penser ainsi tout en ayant des sentiments ? Simplement qu'avec ses visions, le Tesseract lui a retiré toute notion de limites. Son seul garde fou est Madame Hydra, ce qui indique bien tout ce qu'elle est capable de faire. Seule sa vision des choses lui permet de se refréner, elle ne va pas penser par moralité, mais par viabilité, logique, au final, son raisonnement est très proche d'une IA.

Tuer ou laisser vivre ? Comme expliqué, elle n'a pas de moralité, elle doit juste avoir une raison pour agir. Tout est une question de calculs et d'intérêts, ceux de l'humanité, Hydra ou même ses propres désirs. Elle pourrait très bien trouver une personne intéressante, attirante, flasher sur elle, avoir un crush et refuser qu'il lui arrive quoi que ce soit. Ce serait justifié, ce serait un stimulus pour son bien être, augmentant sa productivité et son efficacité. Avec le temps, elle découvrirait que ce serait bien plus que ça. Justement, concernant les relations humaines, Emma n'a clairement aucune limite, c'est à l'autre de lui servir de garde fou, comme pour tout le reste. Elle ne suit aucun code, aucune procédure, elle n'est que dans l'envie pure. En travail elle se fiche de moralité, en sexualité ou romance, elle se moque totalement de la bienséance, de la pudeur et autres choses tout aussi sympathiques. Comme pour le reste, la jeune femme est passionnée, s'assurant d'offrir autant que ce qu'on lui donne, voir des fois bien plus. Elle peut ressembler à un incendie ne vous blessant nullement, grandissant de jour en jour, dont il est difficile de s'en sortir. Particulièrement libre, elle n'est pas du genre jalouse, du moins, jusqu'à un certain point. Si la personne en question voit quelqu'un qui est digne d'être un ou une rivale, elle est prête à l'accepter. Elle verra même cela comme une compétition, ce qui peut donner lieu à quelques situations assez intéressantes et particulièrement plaisantes. En revanche, si elle considère la personne comme inférieure, disons qu'elle risque d'intervenir, le tout de manière scientifique. Une personne peut soudainement recevoir un puissant laxatif, tomber malade, voir même beaucoup plus gravement. Des virus particulièrement rares apparaissent alors dans son organisme, suivant son humeur, étant soudainement sauvée par une jeune médecin talentueuse soucieuse de son bien être...et la menaçant juste après bien entendu.

Tout le problème de ses relations, que ce soit sexuel, amical, professionnel ou autre, se voit dans cet énorme problème, le mérite. Emma dispose d'un ego à la mesure de ses ambitions, titanesque, colossal, digne de l'Olympe ! Comme pour l'évolution de l'humanité, elle ne tolère pas l'incompétence, les parasites, les déchets et on en passe. Son égo, donné par son génie et augmenté à force de voir qu'elle faisait mieux que beaucoup de personnes, à prit des proportions extrêmes. Elle peut rapidement devenir ignoble, cruelle, vicieuse et clairement sadique. Elle pointe du doigt les incapables, surtout ceux qui veulent se mettre en avant, s'assure de tous les remettre à leur place. Attention, elle ne voit pas des incapables dans ceux ne pouvant l'égaler dans sa branche, loin de là. Elle cherche toujours à être dans le haut du panier, voir même hors de ce dernier, il est donc difficile de la rattraper. Certains sont compétents et d'autres ont différents domaines de compétences, le sport, la musique, l'art, l'informatique, bref il y a des milliers de façons de s'illustrer et c'est ce qui l'intéresse. Au final, c'est quitte ou double, soit on est digne d'intérêt, soit on est une immondice à écraser et dont elle rappellera la condition à chaque instant.

Conclusion, le numéro 2 d'Hydra est loin d'être un ange, pouvant même être un véritable savant fou, mais également une amante/compagne d'exception. Concernant les différents événements surgissant des entrailles du monde, elle peut être antagoniste et même parfois antihéros...



Histoire

Emma naquit il y a de cela vingt six ans, dans une famille d'origine Irlandaise, à New York. Contrairement aux idées reçues, elle n'eut aucune enfance désastreuse pouvant expliquer son chemin actuel. Plongée dés sa naissance dans le domaine de la science, sa mère étant biochimiste et son père ingénieur, elle fut énormément influencée par leurs activités. Travaillant pour le SHIELD, ces derniers ne manquèrent pas de moyen pour subvenir aux besoins de leur enfant, qui vécut une vie plutôt idyllique. Ne la gâtant nullement, ils furent cependant ravi de découvrir que la petite Emma se trouvait être une enfant à haut potentiel intellectuel. Très rapidement, elle gagna en maturité et témoigna un fort intérêt pour leurs travaux. Bien que réticents à l'idée d'influencer leur fille, le couple fut rapidement à courts d'idées, devant se rendre à l'évidence qu'ils avaient enfanté un petit génie en herbe. Les jeux ne l'intéressant guère, excepté ceux usant de logique et représentant un réel défi, Emma fut une fille solitaire. Elle préférait la compagnie de ses parents, des livres et journaux scientifiques à ses camarades de classe. D'abord un élève modèle, étant considérée comme une mademoiselle je sais tout, elle ne tarda pas à faire des vagues à son entrée dans l'adolescence.

D'abord respectant ses enseignants, Emma se rendit rapidement compte qu'ils étaient très loin de lui offrir ce qu'elle désirait. Ils devaient lui apporter la connaissance et pourtant, ils étaient tout simplement inutiles à ses yeux. Elle commença à obtenir des notes désastreuses, ce qui lui valu une petite visite chez un psy, qui comprit très rapidement le problème. Il ne lui fallut qu'une douloureuse séance pour cerner le gros du problème, la gamine était beaucoup trop avancée intellectuellement. Lors de leur entretien, elle retourna une par une, chaque question de la psychologue, décrivant ce qu'elle cherchait à accomplir à chacune de ses "manœuvres". En lui parlant plus franchement, Emma expliqua qu'elle trouvait les professeurs incompétents, sous qualifiés et que ses camarades n'étaient que des idiots arriérés. Lorsqu'on lui posa la question sur le pourquoi de ses notes, elle répondit tout simplement qu'elle s'ennuyait beaucoup trop pour faire le moindre effort.

Ses parents acceptèrent, afin de l'occuper, de lui présenter certains vieux projets, observant avec une certaine curiosité une affinité autant pour la biochimie que pour l'ingénierie. C'est également à ce moment précis qu'elle fut confrontée aux problèmes typiques des scientifiques : le détournement de leurs trouvailles. Son père était hors de lui en apprenant qu'une de ses création avait été utilisée par ses employeurs, sans demander son avis, à des fins beaucoup plus militaires. Il s'agit d'un des rares éléments qui façonna le reste de sa vie. Elle fut placée par la suite en école privée, approfondissant ses connaissances, calmant sa crise d'adolescence, remettant tout en question. Étrangement, elle garda une foi inébranlable en ses parents, ne remettant en question que leur entourage. Il est difficile de gérer un enfant turbulant et stupide, mais une jeune fille qui avait une réelle passion pour l'analyse et pouvait retourner n'importe quelle phrase contre vous, là, c'était plus problématique.

Ainsi le veut la destinée, Emma arriva à l'académie des sciences et technologie du SHIELD, un vrai petit paradis à ses yeux, où elle devint beaucoup plus calme, s'épanouissant, semblant même se comporter comme une jeune fille de son âge, ayant une quinzaine d'années. Elle sembla partager son temps entre de nombreux divertissements avec ses "collègues", faisant son possible pour évacuer le stress qu'elle se mettait elle même et son travail acharné. Bien que les règlements étaient contraignant, elle créa de nombreux projets et technologies, attirant surtout le regard par son ambition, que beaucoup jugeaient démesurée, de trouver une fusion entre biologie et machinerie. Malheureusement, ni l'académie, ni l'organisation, ne lui donnèrent les moyens de réaliser son projet qu'elle qualifiait pourtant de révolutionnaire. Elle en parla à ses parents, qui doutèrent au début de la réussite d'une telle entreprise, puis décidèrent de lui faire confiance en tentant d'en parler à quelques contacts dans l'administration du SHIELD.

Emma termina ses études, sans pour autant finaliser sa technologie, qu'elle mit de côté à contrecœur. Elle termina une année après les célèbres agents Jemma Simmons et Leopold Fitz, ayant une certaine pointe d'amertume devant son échec à battre un record, pour la toute première fois. Lors de sa sortie, elle fut attendue par une voiture avec chauffeur, qui l'emmena au Triskelion. Elle fit la rencontre d'Alexander Pierce, qui l'accueillit à bras ouvert, ayant étudié son dossier de près. D'abord surprise, elle devint ensuite comme une gamine à Noël et tenta de vendre son projet au mieux. Le secrétaire la calma rapidement, lui disant qu'elle aurait tous les crédits nécessaires, à condition d'être certaine du résultat et de répondre à une seule question. Qu'est ce qu'elle était prête à faire pour y arriver ? Absolument tout, une réponse on ne peut plus satisfaisante. Elle se retrouva dans un laboratoire secret, nécessitant un accès de niveau 10, d'abord seule, puis avec une équipe qu'elle dirigeait en tant que "chef de projet", un titre qui allait lui coller à la peau. Une année entière s'écoula, rendant des comptes détaillés de chaque avancée. A chaque échec, elle découvrait une petite pièce du puzzle, avant d'arriver à créer un organe entier, un cœur biomécanique, en parfait état de marche. Personne ne pouvait s'offrir cette petite merveille au vu du prix, mais c'était une réussite. Pierce l'invita immédiatement lors d'un repas, la félicitant et lui demanda si elle était prête à voir plus loin, à entrer dans les secrets les plus sombres du SHIELD.

La jeune prodige découvrit Hydra, bien que ce ne fut pas forcément une mince affaire. Si Pierce voulait absolument la voir dans l'organisation, Emma n'était pas vraiment emballée par l'idée de rejoindre un groupe de scientifiques nazis. Le secrétaire lui rappela que c'était Hydra et non le SHIELD qui avait subventionné ses projets et lui révéla que ses parents en faisait également partie depuis quelques temps. De plus, il ne s'agissait pas de nazis, mais d'agents du SHIELD qui s'opposait à Fury, ayant une toute approche et vision du monde. Perturbée, elle lui demanda du temps et alla confronter ses parents, qui ne nièrent nullement. Pour eux, il fallait parfois franchir certaines limites pour pouvoir avancer, tout en sachant que l'hydre ne détournerait jamais leurs recherches. Si elle devait faire une arme, elle le demandait, elle n'agissait pas sous de faux prétextes pour en créer une. De plus, son père était persuadé que seule cette organisation était capable de contrôler l'humanité, la faire aller dans le bon sens. Emma expliqua que cela ressemblait plus à une dictature qu'à une réelle évolution. Sa mère répliqua que dans l'état actuel du monde, il fallait peut être une dictature contrôlant la technologie et l'évolution, plutôt qu'une destruction de leur espèce par l'immaturité des dirigeants et militaires. Songeuse, elle finit par rejoindre leur avis et recontacta Pierce, acceptant de rejoindre Hydra. Elle continua ses recherches, puis commença petit à petit à franchir certaines limites. Le début d'une longue escalade, qui ne s'arrêterait jamais.

Elle fit plusieurs propositions à Pierce, qui se trouva fort intéressé par ses idées. Elle demanda de classer les transhumains, non pas par de simples catégories, mais parce qu'ils pouvaient apporter à Hydra. Les personnes uniques ne l'intéressaient pas, proposant une approche moins directe, se contentant d'observer de loin ou les infiltrant, tant qu'ils n'étaient pas toxiques envers l'organisation. D'abord dubitatif, la tête principale accepta, un pari risqué, mais qui porta largement ses fruits. Sans le moindre conditionnement, de nombreux transhumains rejoignirent l'organisation par l'influence de ces infiltrés, tous triés sur le tas par Emma et son père. Pour les cas appartenant aux familles plus classiques, comme les mutants, la jeune femme demanda à surveiller de très près la plupart de ceux qui représentaient un risque. Lorsque ce dernier devenait élevé, on procédait à la capture ou si ce n'était pas possible, à son élimination. En cas de capture, on regardait ce qu'il pouvait apporter à l'hydre et le risque de sortir ou non d'un conditionnement. Dans le pire des cas, Emma lui trouvait une autre utilité, sur une table, avec différents outils, dont des scalpels. Sa première fois ne fut pas évidente, ayant de la pitié pour les personnes jugées incompatibles avec les intérêts d'Hydra. Son père l'aida lors des premières expérimentations, puis rapidement, l'élève dépassa le maître. Elle développa de nombreuses machines de torture, privilégiant l'efficacité à toute autre solution, hors de question de perdre du temps au méchant et gentil flic, quelques injections, coupures et décharges suffiraient amplement. A l'instar de Nick Fury qui créa l'un des plus grands détecteur de mensonges au monde, Emma, surnommée The Doctor après cela, inventa l'une des plus effroyable méthode de torture qui existe. Rapidement, elle gravit les échelons et entra dans le sommet de la direction des recherches scientifiques.

Pierce la félicita, mais lui demanda de reprendre ses projets plus personnels, à savoir la biotechnologie, un véritable cadeau de noël pour elle. Il avait besoin d'elle pour un projet spécial, une intervention devant transformer des yeux d'un sujet albinos, en une arme parfaite pour un assassin, nom de code : White Lady. Elle ne connaissait pas le sujet elle savait juste que Pierce voulait la mettre au défi et elle prit cela naturellement très à cœur. C'est lors de cette occasion qu'elle fit la connaissance d'Ophelia Sarkissian, aka Madame Hydra, qui fut sa supérieure hiérarchique lors de cette intervention. Suivant ses directives, elle échangea néanmoins quelques idées et arrivèrent à un scénario bien plus efficace. L’opération fut un franc succès, corrigeant les imperfections génétiques du sujet, de par sa nature albinos, puis améliorant sensiblement sa vision, tout en ajoutant quelques petits ajouts indispensables. Une fois qu'elle fut certaine qu'aucun rejet ne survienne après la modification, elle quitta la zone 52 et Madame Hydra, lui laissant gérer la suite du projet. Elle n'apprit que bien plus tard ce qui avait été fait à White Lady, ne trouvant pas la méthode d'Ophelia la plus appropriée.

Peu de temps après cet événement, Emma fut chargée d'infiltrer l'équipe d'analyse du Tesseract, travaillant avec le docteur Selvig, elle analysa avec un certain enthousiasme les possibilités infinies de cet objet. Ayant accès aux dossiers d'Hydra, elle avait naturellement bien plus d'information que le chef du projet, mais au vu de l'implication du scientifique, elle ne pu l'approcher suffisamment. Lorsqu'elle gagna sa confiance et qu'elle prouva ses capacités, ce fut malheureusement le moment où la pierre d'infinité devint instable. Ayant reçu l'ordre d'évacuer, elle refusa néanmoins de quitter la base, prétextant d'importants dossiers de niveau 10 à récupérer avant de filer. Ce n'était guère un mensonge, vu que ses propres notes du Tesseract nécessitait ce niveau d'accréditation. Cela lui coûta cependant très cher, étant sauvée de justesse par Maria Hill lors de l'effondrement de la base, sa toute première expérience de mort imminente. Le temps qu'elle soit remise sur pied, les Avengers avaient réglé la situation. Pour beaucoup, cette situation était terminée, mais ce n'était pas le cas du Doctor, explosant de colère envers Pierce. Bien qu'il la remit à sa place, il comprit très rapidement son énervement. Utiliser le Tesseract était trop dangereux, ils devaient dissimuler la présence des pierres d'infinité, pas les laisser communiquer et ainsi provoquer une invasion extraterrestre ! Le secrétaire indiqua que Red Skull avait réussi sans mal à son époque, il devait donc y avoir une personne liée aux pierres d'infinité qui avait provoqué ce désastre. Il avoua néanmoins que Fury était responsable de ce fiasco, Hydra avait risqué de très peu de se faire découvrir et il devrait trouver une solution à ce "problème". La vision du Tesseract avait changé fondamentalement les pensées de la jeune femme, elle n'en était pas sorti indemne, créant un attrait sans limite pour ces artefacts. Cette absence de limites se répercuta sur tout le reste de sa personnalité, dans bien des domaines. Suite à cella, elle se plongea dans des études poussées dans tout ce qui concernait les technologies extraterrestres et leur biologie. Elle passa le reste de l'année à créer une arme bactériologique, un virus fait à partir de sang de Chitauri. D'après ses dires, autant rendre cette catastrophe utile...

Continuant à monter en grade dans l'organisation, elle fut à nouveau mis sous les ordres de Madame Hydra pour un projet secret une année à peine après les événements du Tesseract. Ophelia reçu d'abord des témoignages étranges sur des objets disparaissant, puis sur la folie prétendue de Selvig et l'apparition soudaine de Thor. Tout cela les menèrent à Londres, où ils furent témoins de l'arrivée des elfes noirs, ainsi que de la puissance de l'éther. Emma ne pu bien évidemment qu'observer la convergence et la puissance de cette nouvelle pierre d'infinité, avant que le dieu nordique ne résolve le problème. Ils récupérèrent de nombreux matériaux, Ophelia se chargeant de la technologie utilisée par Selvig, tandis qu'Emma étudia de plus près les technologies des elfes noirs. Elle travailla sur un prototype de grenade, qu'elle dû mettre en pause, suite à des résultats non concluants. Elle parvint cependant à finaliser une dizaine de prototypes, bien que la zone d'effet soit beaucoup moins forte, en fin 2016.

En 2014, elle reçu un message d'Ophelia, lui expliquant que White Lady avait échappé à leur contrôle. Critiquant d'abord le traitement toujours autant inadapté qu'on lui avait infligée, elle fut d'accord avec sa supérieure sur un point bien précis : le conditionnement était beaucoup trop limité. Elle en parla avec Pierce et lui demanda l'autorisation pour mener une équipe de spécialistes, afin de perfectionner le système. L'hypnose, la torture psychologique, les fameux mots clés utilisés pour Winter Soldier, elle réussit même à négocier un accès aux archives et techniques de la Main et de la Ligue des Assassins. Néanmoins, tout cela prit du temps et les objectifs majeurs d'Hydra n'en avait visiblement pas. L'ordre d'éliminer Fury fut lancé, l'éliminant chez Captain America. Au vu de ses relations avec Winter Soldier, Emma suggéra de tuer l'Avengers au plus vite, mais déconseilla vivement d'utiliser l'assassin, son conditionnement pouvait ne pas tenir. Pierce, pressé par le temps, ne tint pas compte de cet avertissement et l'envoya traquer le héros. Sentant que la situation lui échappait, Emma demanda un transfert à Madame Hydra vers la zone 52, craignant d'être victime d'un dommage collatéral. Ophelia accepta, lui demandant de fausser compagnie à Pierce dans les prochains jours, lui ordonnant d'attendre une dernière demande du vieil homme, histoire de ne pas la mettre dans une position délicate. Elle arriva en urgence pour effacer la mémoire de Winter Soldier à la demande du secrétaire, puis prit le premier vol pour la base secrète de Madame Hydra. Son instinct ne l'avait pas trompé, vu que quelques jours après, le Triskelion fut détruit, Pierce tué, Winter Soldier s'échappa dans la nature et les secrets du SHIELD et d'Hydra furent divulgués. Quant à Fury, il avait bien entendu fait le mort, comme elle l'avait imaginé, trouvant que la disparition de Maria Hill au moment même de sa mort était beaucoup trop suspecte pour n'être qu'un hasard. Emma détestait les coïncidences et ne les trouvaient nullement amusantes ou "rigolotes".

Après la chute du SHIELD et accessoirement celle de la tête principale, Emma reçu un message du successeur de Pierce : Daniel Whitehall. Désireux de la rencontrer, il estimait que son expérience avec le Tesseract serait d'une grande aide pour ses recherches de l'Obélisque, artefact qui pourrait apporter le même impact que ladite pierre d'infinité. Quittant la protection de Madame Hydra, avec qui elle s'était relativement rapprochée, elle repartit pour Washington. Là bas, elle retrouva ses parents, qui avaient été également recrutés par Whitehall, échappant à la traque de l'armée et des rescapés du SHIELD. Elle apprit de leur bouche que la nouvelle tête n'était autre que le disciple de Red Skull en personne, ayant survécu au temps grâce à ses propres recherches. Motivée, elle fit la connaissance de l'équipe et jubila en apprenant que la célèbre, voir la légendaire, Jemma Simmons faisait également partie des scientifiques travaillant sous les ordres de ce responsable. Elle fut invitée en privé par le dirigeant, qui lui parla de son projet de transformer l'Obélisque en véritable arme, permettant d'éliminer en un rien de temps des éléments gênant et d'amener l'humanité sur une nouvelle voie. D'abord méfiante, elle accepta néanmoins d'user de ses connaissances pour en faire des armes, créant ainsi les effroyables disques de lancer de l'organisation. Elle était persuadée que cet artefact était bien plus qu'une arme et voulait en avoir le cœur net, malheureusement, Whitehall calma ses ardeurs en lui expliquant qu'un "spécialiste" de cet objet était déjà sur le coup. Il lui demanda de reprendre ses travaux sur le conditionnement, lui donnant lui même ses propres recherches sur le sujet. Elle voulut en profiter pour parler à Simmons, étant persuadée que leurs deux cerveaux donneraient quelque chose d'énorme, bien qu'elle travaillait aussi sur le projet d'armes de l'Obélisque. Malheureusement pour Emma, la scientifique s'avéra être une taupe du SHIELD et quitta Hydra après avoir été découverte. Elle travailla d'arrache pied et créa avec quelques autres scientifiques, unissant leurs connaissances, une méthode expérimentale de conditionnement, au rendement cent fois supérieur à celui déjà utilisé. Ophelia refit alors surface et demanda à tester ce fameux procédé, lui demandant de revenir, avec l'accord de Whitehall.

A peine eut elle quittée la base d'opération, que le SHIELD fit son entrée en scène, sa mère périssant suite à une balle perdue. Elle retrouva son père, s'étant enfui de justesse, à la base 52 et devint de plus en plus sadique, plus particulièrement avec tous ceux liés au SHIELD. Elle refusa les demandes du Dr List et du baron Stucker, puis par la suite, de Gideon Malick. Elle s'enfonça dans son travail, travaillant tôt le matin, jusqu'à tard le soir, avant de sortir pour se "défouler". En apprenant que l'Obélisque était lié aux Inhumains, elle se plongea dans l'étude de ses derniers, rejetant toute aide de son père et d'Ophelia. Elle finit par créer une machine testant les effets des pouvoirs des inhumains, sans leur permettre des les utiliser, bien que cela ressemblait plus à une machine de torture qu'autre chose. Elle créa même un système permettant de retirer lesdits pouvoirs, cela tuant dans d'atroces souffrances les inhumains en question, cherchant ensuite à les injecter dans des humains ou en faire des armes, sans succès jusqu'à présent.

Par la suite, elle eut de douloureuses visions liées au Tesseract, rêvant d'une étrange chambre forte, tout en voyant des images de différents fragments d'ADN, inhumains, mutants, mutés, Asgardiens, Anciens, tout en voyant sa biotechnologie en dernier lieu. Elle pensa qu'elle ne devait plus perdre son temps à créer des procédés, armes ou machines, elle devait s'attaquer à l'expérimentation, tenter de trouver ce que voulait lui dire la pierre d'infinité et donc, comment faire évoluer la race humaine. Entre temps, Madame Hydra devint la tête principale, les autres ayant périt et la nomma tête secondaire, son bras droit, brisant quasiment toutes les limites qu'elle aurait pu avoir. Ses projets devinrent plus discrets, bien qu'en parlant toujours avec sa grande patronne, mais limita les risques au minimum. Avec le temps, sa haine disparut, bien qu'elle laissa en elle ce profond sadisme, reprenant peu à peu ses habitudes.

Elle fut contactée par le duo Fitz-Simmons, tentant de la faire quitter Hydra avant qu'il ne soit trop tard. Elle accepta de les rencontrer, but un café avec les deux seuls autres scientifiques qu'elle juge égaux, voir supérieurs à elle, puis opposa sa vision des choses à celle de ses confrères. Finalement, ils arrivèrent au stade où tous avaient raison. La vision d'Emma était beaucoup trop réaliste, pragmatique, mais réaliste. Celle des agents du SHIELD était assez utopique, mais apportait de l'espoir. Quant au chemin qu'avait prit Emma, elle leur expliqua simplement qu'elle avait été trop loin pour pouvoir reculer. Trouvant dommages qu'ils soient ainsi opposés, mais que si ils le désiraient, elle serait toujours ravie de partager une discussion avec eux, un café ou une bière. Si cela n'était pas trop risqué pour Hydra et sa sécurité personnelle, elle accepterait même de collaborer avec eux, sur un terrain neutre. Elle paya l'addition, expliquant qu'elle gagnait sans doute bien plus que le couple, puis leur suggéra de rappeler leurs hommes, qui s'étaient bien entendu mis en position pour la capturer. Si ils faisaient cela, sa propre équipe de sécurité interviendrait et il y aurait un échange de feu nourrit. Elle ne savait que trop bien les conséquences d'une balle perdue et préférait éviter qu'ils en arrivent là. Souriante, elle quitta tranquillement le bar, laissant les deux agents seuls, avant de s'évanouir dans la nature avec l'assurance qu'on ne la suivrait nullement.

The Doctor est aujourd'hui craint, la scientifique a usé de nombreuses de ses créations pour se sortir de bien des situations, le SHIELD ayant tenté de la neutraliser à de nombreuses reprises. Bien que ne possédant aucun talent pour le combat, elle à su utiliser ses créations pour éliminer toute menace la concernant. Virus, disques de l'Obélisque, injection nanotechnologiques ou simplement un bête pistolet ne fonctionnant qu'avec ses empreintes. Son regard froid, calme en quasiment toute situation maintenant, lui a permis d'analyser chaque moment, délicat ou non, de son existence et trouver une solution à chaque problème. Il n'y a pas de problème, il n'y a que des solutions, même si elles prennent parfois du temps...


Relations, Inventaire et Autres

Relations


Inventaire/Équipement –
  • ...
  • ...

Autre –
...

Qui êtes-vous ? Région, âge, expérience RP...

Pourquoi nous ? Comment avez-vous découvert le forum ? Avez-vous eu des difficultés en arrivant ?
=> Code du Règlement :
 

Crédits image de l'avatar – NOM DE L'IMAGE par NOM DE L'AUTEUR.

©Shaneliae | Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Emma Sullivan/The Doctor (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Marvel DC Timeline X Over ::  :: Index & Effectifs :: Index :: Présentations des nouveaux membres-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet